Poitou-Charentes et Vendée : les prix font mieux que se maintenir - Le Moniteur des Pharmacies n° 3466 du 20/05/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3466 du 20/05/2023
 

SERVICES

LES INDISPENSABLES

Auteur(s) : François Pouzaud

 

Le cabinet Steco, membre du groupement CGP, note un ralentissement des opérations d’acquisitions/cessions au cours de l’exercice 2022 pour la région en Poitou-Charentes et Vendée. Il met en avant deux explications : l’année 2022 a été marquée d’une part, au premier semestre, par une reprise du Covid-19 et un condiv d’élection présidentielle, période toujours empreinte d’attentisme ; d’autre part, au cours du second semestre, par une envolée des taux d’intérêt rendant plus difficile l’acquisition d’officines par de jeunes diplômés.

 

Toutefois, ces événements n’ont pas modifié sensiblement les valeurs de rachat des fonds de commerce des officines qui s’inscrivent légèrement à la hausse. Les prix de cession se situent toujours entre six et huit fois l’excédent brut d’exploitation (EBE) retraité et à 82 % du chiffre d’affaires hors taxe en moyenne.

 

Les apports demeurent compris entre 15 et 30 % du prix d’acquisition selon la taille de l’affaire.

 
 
 
  • Nota bene : pourquoi utiliser l’EBE retraité de l’acquéreur ?
  • Dans le cadre d’un projet d’acquisition et pour faciliter les projections de l’acquéreur, il est plus pertinent d’exprimer le prix de cession en multiple de l’EBE, déduction faite de la rémunération du titulaire acquéreur, charges sociales incluses (sur la base d’un coefficient 600).

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !