Pourquoi le dépistage de la cystite par bandelettes urinaires doit se faire sur des urines ayant séjourné plusieurs heures dans la vessie ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3463 du 29/04/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3463 du 29/04/2023
 
DÉPISTAGE

CONTACT

QUESTION DE COMPTOIR

Auteur(s) : Par Alexandra Blanc

 

Les bandelettes urinaires visant à diagnostiquer une cystite détectent la présence de nitrites, marqueurs d’une infection à entérobactéries, et de leucocytes, témoins de l’inflammation. Une bandelette positive se traduit par la présence soit de leucocytes seuls, soit de nitrites seuls ou des deux associés. Chez une femme avec des signes cliniques évocateurs, la présence de ces éléments dans les urines permet d’établir le diagnostic. Les entérobactéries, et principalement Escherichia coli, sont responsables des cystites dans 80 % des cas. Dans les urines, ces bactéries transforment les nitrates d’origine alimentaire en nitrites. En l’absence d’infection, les urines sont dépourvues de nitrites. La transformation par les bactéries prend plusieurs heures. C’est la raison pour laquelle il est préconisé d’effectuer le dépistage de la cystite par bandelettes urinaires sur des urines ayant séjourné de deux à quatre heures au moins dans la vessie pour obtenir un résultat fiable.

 
 
 
  • Sources : Assurance maladie ; AAZ ; « Analyse d’urines : l’ABC du praticien », La Revue médicale suisse, 2009.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !