Noxiben, hypnotique à durée de prescription limitée - Le Moniteur des Pharmacies n° 3462 du 22/04/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3462 du 22/04/2023
 
RÈGLES DE DISPENSATION

EXPERTISE

DELIVRANCE

Auteur(s) :
Par Marianne Maugez

Enantiomère S de la zopiclone, l’eszopiclone est un hypnotique apparenté aux benzodiazépines récemment mis sur le marché. Il est indiqué pour le traitement des insomnies chez l’adulte, habituellement sur une courte durée.

 

IMAGE : MPL 3452

Médicament hypnotique à prescription limitée

Durée maximale de prescription : 28 jours.

Première dispensation : ordonnance établie par tout prescripteur.

Renouvellement : autorisé seulement pendant la période des 4 semaines de prescription. Au-delà, une nouvelle ordonnance est nécessaire.

Posologie et administration

La dose initiale recommandée est de 1 mg en en 1 prise unique.

Chez l’adulte de moins de 65 ans, une augmentation de la dose jusqu’à une posologie maximale de 3 mg est possible.

A partir de 65 ans, en cas d’insuffisance rénale sévère ou en cas de traitement concomitant par de puissants inhibiteurs du cytochrome P450 (CYP) 3A4, la dose maximale recommandée est de 2 mg.

La durée totale du traitement doit être limitée au minimum nécessaire et ne doit généralement pas dépasser 4 semaines, phase d’arrêt progressif incluse. Une prolongation de traitement jusqu’à une durée maximale de 6 mois peut toutefois être nécessaire (insomnies chroniques).

Il convient d’avaler les comprimés entiers (l’eszopiclone ayant un goût amer) juste avant le coucher.

Contre-indications

 

Le médicament ne doit pas être utilisé en cas de myasthénie grave, d’insuffisance respiratoire sévère, de syndrome d’apnée du sommeil sévère, d’insuffisance hépatique sévère, chez les patients âgés recevant un traitement concomitant par de puissants inhibiteurs du CYP3A4 et les patients de moins de 18 ans.

Interactions

La consommation concomitante d’alcool, la coadministration d’autres dépresseurs du système nerveux central (antipsychotiques, anxiolytiques, myorelaxants) ou d’inhibiteurs du CYP3A4 (antifongiques azolés, antibiotiques de type macrolides, jus de pamplemousse) peuvent majorer l’effet sédatif de l’eszopiclone.

L’utilisation concomitante d’inducteurs puissants du CYP3A4 (rifampicine, carbamazépine, phénytoïne, millepertuis, etc.) est susceptible de réduire les concentrations plasmatiques de l’hypnotique et de limiter son efficacité.

L’association avec des opioïdes augmente le risque de sédation, de dépression respiratoire, de coma et de décès en raison des effets dépresseurs cumulatifs sur le système nerveux central.

Principaux effets indésirables

Celui qui est signalé le plus fréquemment est la dysgueusie. Les autres effets indésirables sont les céphalées, la somnolence, une sécheresse buccale, les étourdissements, les troubles digestifs, les éruptions cutanées et les douleurs musculaires. Une dépendance physique et psychologique peut apparaître lors du traitement. Un arrêt brutal de l’eszopiclone peut être à l’origine de symptômes de sevrage (douleurs abdominales, céphalées, augmentation de l’appétit et insomnies).

 
 
 
 

Fiche technique

Eszopiclone 1, 2 et 3 mg, comprimés pelliculés.

Liste I, remb. SS à 15 %.

G.L. Pharma France : 01 44 71 90 87

 

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !