Pourquoi la prise en charge d’une mononucléose infectieuse comporte un arrêt de la pratique sportive pendant trois semaines ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3461 du 15/04/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3461 du 15/04/2023
 
INFECTIOLOGIE

CONTACT

QUESTION DE COMPTOIR

Auteur(s) : Alexandra Blanc

 

La mononucléose infectieuse est due au virus d’Epstein-Barr (EBV). Elle se manifeste principalement par de la fièvre, une angine et une grande fatigue qui peut perdurer plus de six mois. L’infection est également associée, dans la moitié des cas, à une splénomégalie. Elle expose à un risque de rupture de la rate (estimé à 2 cas pour 1 000) qui peut survenir hors de tout condiv traumatique. Celle-ci a été décrite entre le 4e et le 21e jour de la maladie. Pour limiter ce risque, il est recommandé de suspendre toute activité sportive dans les trois à quatre semaines suivant le début des symptômes de mononucléose infectieuse. La pratique de sports traumatiques (sports de combat, football, ski, etc.) est à proscrire durant cette période.

 
 
 
  • Sources : « Mononucléose infectieuse », La Revue du praticien-Médecine générale, 13 mars 2023 ; « Infections des voies respiratoires supérieures et sport : qui joue ? », La Revue médicale suisse, 11 août 2010.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !