Abstral, médicament stupéfiant à délivrance fractionnée - Le Moniteur des Pharmacies n° 3461 du 15/04/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3461 du 15/04/2023
 

EXPERTISE

DELIVRANCE

Auteur(s) :
Par Marianne Maugez

Sous forme de comprimé sublingual, Abstral contient du fentanyl, un puissant analgésique agissant sur le récepteur morphinique μ. Il est indiqué pour le traitement des accès douloureux paroxystiques chez les patients adultes utilisant des morphiniques pour traiter les douleurs chroniques d’origine cancéreuse.

RÈGLES DE DISPENSATION

Stupéfiant à délivrance fractionnée

 

Durée maximale de prescription : 28 jours.

 

Durée maximale de délivrance : 7 jours sauf mention expresse du prescripteur.

 

L’ordonnance ne peut être exécutée dans sa totalité (ou pour la période de fractionnement) que si elle est présentée dans les 3 jours qui suivent sa rédaction (ou la fin de la fraction précédente).

 

Au-delà des 3 jours, l’ordonnance ne peut être exécutée que pour la durée de traitement restant à courir.

 

Première dispensation : ordonnance sécurisée établie par tout prescripteur, indiquant en toutes lettres le nombre de comprimé par prise, le nombre de prises et le dosage .

 

Renouvellement : interdit.

L’ESSENTIEL À RETENIR

Posologie et administration

La posologie initiale est de 1 comprimé à 100 µg. Une nouvelle dose de 100 µg est possible si une analgésie adéquate n’est pas obtenue dans les 15 à 30 minutes (ne pas administrer plus de 2 comprimés pour un accès douloureux paroxystique).

Prévoir une augmentation progressive des doses en fonction de la réponse obtenue. Si la dose prise au cours d’un accès est de 400 µg et plus, la dose supplémentaire ne doit pas excéder 200 µg. Attendre au moins 2 heures avant de traiter un autre accès de douleur paroxystique.

Lorsque les accès douloureux surviennent plus de 4 fois par jour, le traitement morphinique de fond doit être réévalué.

Il convient de placer les comprimés sous la langue, au fond de la bouche. Ils ne doivent pas être avalés, ni mâchés, ni sucés.

Ne pas manger ni boire avant dissolution complète du comprimé. En cas de sécheresse buccale, utiliser un peu d’eau pour humidifier la bouche avant la prise.

Contre-indications

Patients ne recevant pas un traitement de fond morphinique.

Dépression respiratoire sévère ou pathologies pulmonaires obstructives sévères.

Traitement de la douleur aiguë autre que les accès douloureux paroxystiques.

Association à des médicaments contenant de l’oxybate de sodium.

Interactions

Prudence en cas d’association avec d’autres dépresseurs du système nerveux central, des agents sérotoninergiques, des inhibiteurs ou des inducteurs du cytochrome P450 3A4.

Ne pas utiliser en cas d’administration d’inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO) dans les 14 jours précédents.

L’utilisation concomitante d’agonistes-antagonistes partiels morphiniques n’est pas recommandée.

Eviter l’administration de boissons alcoolisées.

Principaux effets indésirables

 

Les effets indésirables les plus fréquents sont : fatigue, dyspnée, troubles digestifs (nausées, vomissements, constipation, sécheresse buccale), atteintes psychiatriques (état confusionnel, anxiété) et affections du système nerveux (vertiges, céphalées, troubles du sommeil).

 
 
 
 

Fiche technique

Fentanyl 100 μg, 200 μg, 300 μg, 400 μg, 600 μg et 800 μg, cp sublingual.

Stupéfiant, remb. SS à 65 %.

Kyowa Kirin Pharma : 01 55 39 14 30

 

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !