Vaccins bivalents : on en a le cœur net - Le Moniteur des Pharmacies n° 3460 du 08/04/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3460 du 08/04/2023
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Auteur(s) : Anne-Hélène Collin

 

Pas d’augmentation du risque d’événement cardiovasculaire grave – infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique et hémorragique ou embolie pulmonaire – avec les vaccins anti-Covid-19 bivalents à ARNm comparativement aux vaccins monovalents, chez les personnes de 50 ans et plus. C’est la conclusion du groupement d’intérêt scientifique Epi-Phare (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé-Caisse nationale de l’Assurance maladie) avec sa nouvelle étude de pharmaco-épidémiologie publiée en mars dans The New England Journal of Medicine, alors qu’en janvier dernier les autorités de santé nord-américaines avaient relevé un potentiel surrisque d’AVC ischémique dans les 21 jours suivant l’administration du vaccin Comirnaty bivalent chez les personnes âgées de 65 ans et plus. Epi-Phare s’est appuyé sur les données du système national des données de santé (SNDS), en incluant 470 962 personnes (20,6 % avaient reçu Comirnaty monovalent et 79,4 % l’un des vaccins Comirnaty bivalents).

 
 
 

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !