Kisplyx, dans le carcinome rénal avancé - Le Moniteur des Pharmacies n° 3458 du 25/03/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3458 du 25/03/2023
 
NOUVEAUX MÉDICAMENTS

EXPERTISE

NOUVEAUX MEDICAMENTS

Auteur(s) :
Par Yolande Gauthier

Après Lenvima, le lenvatinib est commercialisé sous un autre nom, Kisplyx. Même laboratoire et mêmes dosages, mais cancer du rein pour l’un, de la thyroïde pour l’autre. Deux noms distincts car la réglementation européenne ne permet pas de combiner des indications orphelines et non-orphelines pour une même AMM. Celle dans le carcinome rénal a en effet été déposée alors que Lenvima possédait encore le statut de médicament orphelin.

Indication remboursée

 

Kisplyx est indiqué chez l’adulte, en association avec le pembrolizumab, dans le traitement de première ligne du carcinome rénal, uniquement à cellules claires ou comportant un contingent de cellules claires, au stade avancé.

Mode d’action

 

Le lenvatinib est un inhibiteur des récepteurs tyrosine kinase (RTK). Il inhibe sélectivement les activités kinase des récepteurs du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire VEGFR1, VEGFR2 et VEGFR3, ainsi que d’autres RTK liés aux voies proangiogéniques et oncogéniques : récepteurs du facteur de croissance des fibroblastes FGFR1, 2, 3 et 4, récepteur du facteur de croissance dérivé des plaquettes PDGFRα et récepteurs KIT et RET. Le lenvatinib réduit les macrophages associés à la tumeur et augmente les lymphocytes T cytotoxiques activés.

Posologie

La dose recommandée est de 20 mg (2 gélules de 10 mg) en 1 prise par jour (10 mg par jour en cas d’insuffisance rénale ou hépatique sévère).

Kisplyx est associé au pembrolizumab (Keytruda, à usage hospitalier) 200 mg toutes les 3 semaines ou 400 mg toutes les 6 semaines, administré en perfusion intraveineuse pendant 30 minutes.

La prise en charge des effets indésirables peut nécessiter une adaptation de la dose de lenvatinib à 14 mg 1 fois par jour, puis 10 mg, puis 8 mg 1 fois par jour.

Contre-indications

Hypersensibilité à l’un des composants.

Allaitement.

Grossesse et allaitement

Les femmes en âge de procréer doivent adopter une contraception hautement efficace durant le traitement et pendant 1 mois après son arrêt. Il est demandé à celles qui prennent des contraceptifs hormonaux oraux d’employer en plus une méthode barrière.

Sauf nécessité absolue, Kisplyx ne doit pas être utilisé pendant la grossesse.

Le lenvatinib est contre-indiqué pendant l’allaitement.  

Effets indésirables

Une diarrhée, une hypertension, une fatigue, une hypothyroïdie, une diminution de l’appétit, des nausées, une stomatite, une protéinurie, une dysphonie ou une arthralgie sont extrêmement fréquentes. En cas de diarrhée, un traitement médical doit être instauré rapidement pour prévenir toute déshydratation risquant d’altérer la fonction rénale.

Perte de poids, insomnies, sensations vertigineuses, céphalées, dysgueusie, dyspepsie, sécheresse buccale, hémorragie, érythrodysesthésie palmoplantaire et myalgies sont également très fréquentes.

Interactions médicamenteuses

Prudence chez les patients qui reçoivent des médicaments agissant sur le système rénine-angiotensine-aldostérone : risque accru d’insuffisance rénale aiguë.

Prudence en cas d’administration concomitante ou séquentielle d’un inhibiteur de la résorption osseuse et/ou d’autres inhibiteurs de l’angiogenèse (bévacizumab, notamment) : risque d’ostéonécrose de la mâchoire.

Aucune interaction médicamenteuse significative n’est attendue entre le lenvatinib et d’autres substrats du CYP3A4 ou de la glycoprotéine P (P-gp).

Surveillance particulière

La pression artérielle doit être bien équilibrée avant d’instaurer le traitement et doit être régulièrement contrôlée 1 semaine après le début de celui-ci, puis toutes les 2 semaines au cours des 2 premiers mois, et 1 fois par mois ensuite.

Bilan hépatique avant l’instauration du traitement, puis toutes les 2 semaines pendant les 2 premiers mois de traitement, et 1 fois par mois ensuite.

Contrôle régulier du taux de protéines urinaires.

Surveillance régulière des paramètres de l’électrocardiogramme et des électrolytes (magnésium, potassium et calcium) pendant le traitement. La calcémie doit être vérifiée au moins 1 fois par mois et une supplémentation en calcium sera administrée si besoin pendant le traitement.

Contrôle de la fonction thyroïdienne avant le début du traitement, puis régulièrement ensuite.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Fiche technique

Lenvatinib en gélules rouge orangé (4 mg) ou jaune et rouge orangé (10 mg), boîte de 30, 1 294,02 €, remb. SS à 100 %.

- Kisplyx 4 mg, AMM : 34009 300 749 5 4.

- Kisplyx 10 mg, AMM : 34009 300 749 6 1.

Eisai : 01 47 67 00 05

Les prix sont mentionnés hors honoraires de dispensation.

 

Dites-le au patient

- Prendre les gélules chaque jour à peu près à la même heure, au cours ou en dehors des repas. Les avaler entières avec de l’eau.

- Les aidants ne doivent pas ouvrir la gélule afin d’éviter tout contact répété avec son contenu. Si besoin, les gélules peuvent être ajoutées, sans les briser ni les écraser, à une cuillerée à soupe d’eau ou de jus de pomme dans un petit verre, pour former une suspension. Les laisser au moins 10 minutes dans le liquide avant de mélanger pendant au moins 3 minutes pour dissoudre l’enveloppe des gélules. La suspension peut alors être avalée. Ajouter ensuite une cuillère à soupe d’eau ou de jus de pomme dans le verre, remuer plusieurs fois et avaler ce supplément de liquide.

L’avis de la HAS

- Service médical rendu important

- Amélioration du service médical rendu modérée (ASMR III)

- Population cible estimée entre 5 500 et 8 000 patients par an

Délivrance

- Liste I

- Médicament soumis à prescription hospitalière

- Prescription réservée aux spécialistes en oncologie et aux médecins compétents en cancérologie

- Surveillance particulière pendant le traitement

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !