« J’ai créé une crèche dans mon village » - Le Moniteur des Pharmacies n° 3458 du 25/03/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3458 du 25/03/2023
 

CONTACT

MON ENGAGEMENT

Auteur(s) :
Par Fabienne Colin

Installé dans un petit bourg du Pas-de-Calais, Jean-Luc Hitimana a opté pour la stratégie consistant à sortir de l’officine pour mieux lui donner sa pleine place. Un parti pris qui a notamment donné naissance à une micro-crèche.

 

Lorsque Jean-Luc Hitimana a, en 2015, repris la pharmacie de la Canche, à Marconnelle, commune rurale du Pas-de-Calais, située entre Arras et Le Touquet, seule une vingtaine de personnes, pour l’essentiel âgées, poussaient chaque jour la porte de ce point de vente vieillissant. Alors, quand il apprend qu’une de ses patientes a quitté son emploi faute de solution de garde pour ses enfants, il réagit immédiatement. Et depuis fin 2022, le bourg dispose à nouveau d’une crèche. « Il faut que nous sortions du comptoir et que le pharmacien soit acteur de son village et de sa ville. Il est essentiel de s’impliquer dans la résolution des problèmes ou des préoccupations réelles de nos patients qui sont aussi nos concitoyens », estime celui qui apprécie d’apprendre à connaître les familles de sa commune.

Un long parcours

 

Pour en arriver-là, le pharmacien n’a pas ménagé ses efforts. Les démarches pour la création de la crèche ont duré quatre ans. Le pharmacien a commencé par aller voir les élus, puis a sondé les besoins de la population dans les écoles, à la piscine…, créé une association d’accueil et de parentalité au nom de la communauté de communes. Ne trouvant pas de local, il a cherché un terrain. Ne trouvant pas de terrain, il a proposé de vendre le jardin de son logement (alors dans le même bâtiment que l’officine) à l’association. A l’occasion d’un changement de président de l’intercommunalité, cette dernière a accepté d’aider financièrement l’association pour l’achat du lopin de terre. « Puis la caisse d’allocations familiales a suivi, et la construction a pu démarrer », poursuit-il. Fin novembre 2022, la micro-crèche, baptisée MiFaSol, a ouvert avec ses 12 berceaux. Cerise sur le gâteau, la prestation de service unique, une aide versée par la Caf, avance le paiement des places et les parents n’ont que le reste à charge, calculé en fonction de leurs ressources, à débourser.

Une image auprès des jeunes parents

 

En toute fin d’année, une vingtaine de familles bénéficiaient déjà de places et la crèche a commencé à refuser certaines demandes… La dynamique est enclenchée. Jean-Luc Hitimana peut être fier : un grand pas a été accompli en faveur de la population. Sur un même lieu, la crèche et l’officine constituent un élément d’attractivité pour le territoire. « Les projets de la pharmacie et de la crèche se supportent les uns les autres. […] Toute l’énergie déployée a permis de toucher la clientèle de mamans dans l’officine et le taux de patientèle jeune qui était inférieur à 5 % lors de mon arrivée a bien augmenté. Pour cela, il faut avoir du stock, ce qui est une prise de risque », remarque celui qui a par ailleurs renforcé son assortiment de laits, de biberons, acheter trois tire-laits destinés à la location… Pragmatique, il a aussi prévu une porte à l’arrière de l’officine que les jeunes parents qui se garent pour conduire leur petit à la crèche peuvent emprunter en accédant directement au rayon « Petite enfance ». « Les gens se sont rendu compte que nos laits pouvaient être moins chers qu’au Carrefour ou à l’Intermarché du coin ! », observe le titulaire d’une officine dont le chiffre d’affaires a atteint 1,45 M€ en 2022.

 

 

 
 
 
 

BIO Jean-Luc Hitimana

Diplômé de la faculté de pharmacie de l’université de Lille 2 (Nord)

Titulaire de la pharmacie de la Canche à Marconnelle (Pas-de-Calais)

Ouverture de la crèche MiFaSol

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !