Quand le médecin-conseil de l’Assurance maladie accorde une ALD non exonérante. De quoi s’agit-il ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3458 du 25/03/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3458 du 25/03/2023
 
PRISE EN CHARGE

CONTACT

QUESTION DE COMPTOIR

Auteur(s) : Alexandra Blanc

 

Parmi les affections de longue durée (ALD), certaines sont exonérantes et permettent une prise en charge des frais liés aux soins au maximum du plafond de remboursement de l’Assurance maladie, tandis que d’autres sont dites non exonérantes. Les ALD non exonérantes sont des affections qui nécessitent une interruption de travail ou des soins continus d’une durée prévisible supérieure à six mois. Il n’en existe pas de liste type et leur qualification est laissée à l’appréciation du corps médical. Elles permettent au patient de bénéficier d’un arrêt de travail de plus de six mois (en percevant des indemnités journalières au-delà du sixième mois d’arrêt) ainsi que de la prise en charge des transports en lien avec l’ALD. En revanche, elles n’ouvrent pas droit à l’exonération du ticket modérateur ; le patient est ainsi remboursé aux taux habituels de l’Assurance maladie.

 
 
 
  • Sources : Assurance maladie, ameli.fr ; Service-Public.fr.

Vos équipes sont-elles prêtes à soutenir le mouvement de grève du 30 mai ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !