Faut-il créer un statut de pharmacien en pratique avancée, comme pour les infirmiers ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3456 du 11/03/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
LE MONITEUR DES PHARMACIES n° 3456 du 11/03/2023
 

CONTACT

A VOTE

Auteur(s) :
Propos recueillis le 2 mars 2023 par François Pouzaud

OUI MAIS

Céline Coquet, titulaire d’une pharmacie de quartier à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (Rhône), emploie 7 salariés dont 2 adjoints. Groupement : 37 degrés Ma santé (ex-Syntrophie) ; syndicat : aucun.

Celinecoquer.jpg
 

Pourquoi pas, mais cela risque d’être un peu compliqué. Tout dépend comment sera préparé ce nouveau statut. S’il est mis en place dans le cadre de l’exercice coordonné, par exemple d’une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS), il y a des chances qu’il soit accepté par les médecins. Dans le cas inverse, le corps médical sera « chaud bouillant » contre cette extension de compétences du pharmacien. Mais avant de disserter sur cette possibilité, sur les années de formation supplémentaires à suivre – deux ans comme pour les infirmières de pratique avancée ? –, le gouvernement doit prendre conscience que les pharmaciens en ont ras le bol que l’on ponde des divs réglementaires et des procédures sur tout et n’importe quoi pour pouvoir exercer notre métier.

OUI

Véronique Michot, titulaire en milieu semi-rural à Lusigny (Allier), emploie 4 salariés dont 1 adjoint. Groupement : Pharmacorp ; syndicat : USPO ; conseillère ordinale.

VeroniqueMichot.jpg
 

C’est une évidence, on attend que ça. Ce nouveau statut va nous aider dans notre pratique quotidienne pour répondre aux besoins des patients qui attendent de nous une prise en charge globale de leur santé. Mais une telle avancée n’est pas gagnée. Les nouvelles prérogatives liées à ce statut ne doivent pas être décidées dans le dos des médecins mais doivent faire l’objet d’une concertation avec eux. Faudra-t-il suivre des formations ? Appartenir à une CPTS ? Avant cela, il y a des choses plus urgentes à régler pour que l’on puisse enfin prescrire les vaccins, dépister les infections urinaires, renouveler mois par mois les ordonnances de patients chroniques expirées.

OUI MAIS

Martin Paré, titulaire d’une pharmacie de quartier à Bourg-en-Bresse (Ain), emploie 14 salariés dont 4 adjoints. Groupement : Hello Pharmacie. Syndicat : FSPF.

MartinPare.jpg
 

Sans avoir une définition précise du pharmacien en pratique avancée, c’est le sens de l’histoire ! Les pharmacies vont devenir des centres de santé, ce à quoi travaillent les syndicats pharmaceutiques dans la nouvelle convention pharmaceutique. Mais il faut que les pharmaciens soient rémunérés à la hdiv de cet enjeu central dans un condiv de pénurie de médecins. Ce nouveau statut mérite mieux que 5 € pour le dépistage du cancer colorectal ou 6 € pour la réalisation d’un test rapide d’orientation diagnostique (Trod) angine. Ce statut ne pourra vivre et exister qu’à la condition que les pharmacies centres de soins puissent recruter d’autres diplômes de santé. Cette évolution se fera aussi au prix de contraintes (montée en compétence des équipes, formation du pharmacien, etc.). Une étape obligée pour pouvoir assouplir les règles d’exercice.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les résultats de notre sondage

OUI : 52 %

NON : 33,5 %

NE SE PRONONCE PAS : 14,5 %

Sur une base de 275 votes.

Sondage réalisé du 22 février au 1er mars 2023.

LA QUESTION DE LA SEMAINE

Etes-vous favorable au remboursement des protections périodiques réutilisables ?

VOTÉZ ET RÉAGISSEZ SUR lemoniteurdespharmacies.fr

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !