Ouvertures d’officines : le paradoxe alsacien - Le Moniteur des Pharmacies n° 3455 du 04/03/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3455 du 04/03/2023
 
INSTALLATION

SERVICES

TRANSACTIONS

Auteur(s) : François Pouzaud

Conséquence d’un quorum plus élevé - pour des raisons historiques - dans cette région, l’Alsace se caractérise par une taille moyenne plus importante des officines. Un privilège qui ne les protège ni du surnombre ni d’ouvertures possibles sur ce territoire.

L’Alsace, avec ses deux départements (Haut-Rhin et Bas-Rhin), compte 880 communes, dont 655 sont dépourvues d’officine de pharmacie, soit 74 % des communes mais seulement 24 % de la population municipale de cette région (465 687 habitants). « 76 % de la population alsacienne est aisément approvisionnée en médicaments par une officine de proximité », considère Anne Lefebvre, pharmacienne consultante, qui a passé cette région au microscope.

Outre son quorum historique plus élevé, l’Alsace est une terre de contraste, composée de particularités régionales : à Munster (Haut-Rhin), trois officines sont implantées pour une population municipale de 4 699 habitants, soit une densité officinale de 1 566 habitants par pharmacie et donc deux officines surnuméraires.

Parmi ces trois officines, deux d’entre elles sont appelées toutes les deux « pharmacie Zimmermann » et sont situées respectivement aux 16 et 17, place du Marché… juste à côté l’une de l’autre ! En Alsace, la population nécessaire à l’ouverture d’une officine dans une commune qui en est dépourvue est fixée à 3 500 habitants (au lieu de 2 500 habitants ailleurs, en dehors des départements de la Guyane et alsaciens-mosellan). Or, malgré ce quota plus élevé que dans le reste de la France, de nombreuses communes comme Munster comptent des officines surnuméraires : 15 sur 79 à Strasbourg, 11 sur 35 à Mulhouse mais aussi 127 pharmacies implantées dans des communes de moins de 3 500 habitants, dont 98 dans des villages de moins de 2 500 habitants. « 213 des 460 officines d’Alsace sont dites surnuméraires par rapport au quota défini par l’article L.5125-4 du Code de la santé publique, soit 46 % », comptabilise Anne Lefebvre. Autant dire qu’aucune ouverture d’officine par « voie normale » n’est possible en Alsace. Aucune commune qui en est dépourvue n’approche le seuil requis de 3 500 habitants.

« Toutefois, ajoute-t-elle, selon l’article L.5125-6-1 du même code, le directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) peut fixer par arrêté, après avis du Conseil de l’Ordre des pharmaciens et du représentant régional désigné par chaque syndicat représentatif de la profession, la liste des communes contiguës dépourvues d’officine d’au moins 2 000 habitants, afin de pouvoir autoriser l’ouverture d’une pharmacie par voie de transfert ou de regroupement au sein de celles-ci. »

L’exemple de Meyenheim

L’Alsace comprend 15 communes sans officine dont la population, au dernier recensement publié le 31 décembre 2022, dépasse 2 000 habitants. Parmi elles, Meyenheim semblerait remplir les critères nécessaires. Situé dans le Haut-Rhin, ce village rassemble 2 006 habitants (population municipale en vigueur le 1er janvier 2023) et se trouve à mi-chemin (20 km) entre Mulhouse et Colmar. Il est accessible par l’autoroute A35 grâce à deux échangeurs, respectivement au nord et au sud du ban communal. De plus, la route départementale 201 qui traverse Meyenheim devient une route de desserte régionale dans cette zone.

Dans la partie est de son territoire se trouve le quartier Colonel Dio, qui accueille le régiment de marche du Tchad et le détachement aérien de la gendarmerie de Colmar, soit environ 2 000 personnes. Meyenheim dispose de trois écoles : une maternelle et deux écoles primaires.

« Grâce à sa situation géographique, Meyenheim peut desservir Oberentzen, Munwiller et Merxheim, où vivent plus de 4 000 personnes, reprend Anne Lefebvre. L’ouverture d’une pharmacie dans ce village permettrait d’assurer l’approvisionnement en médicaments de ces quatre communes et de la population de la base militaire ».

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !