Est-ce qu’il est temps de réintégrer les soignants non vaccinés ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3455 du 04/03/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3455 du 04/03/2023
 

CONTACT

A VOTÉ

Auteur(s) : François Pouzaud

OUI MAIS

Julien Variot, titulaire d’une pharmacie rurale à Ligny-le-Châtel (Yonne), emploie 6 salariés dont 2 adjoints. Groupement : Giepp 21 ; syndicat : USPO.

Cette question ne se pose pas pour ma pharmacie. On s’est tous fait vacciner au sein de l’équipe pour pouvoir répondre à toutes nos missions de santé publique. Cette mesure anti-Covid-19 a surtout affecté l’hôpital et, maintenant que l’épidémie se retire, il est temps de réintégrer les soignants hospitaliers non vaccinés. Cet enjeu est central à l’échelle des établissements de soins dans un condiv de pénurie de main-d’œuvre. La vaccination est un choix libre et personnel, cependant, elle me paraît indispensable pour un professionnel de santé. Au même titre que le respect des mesures barrières. A l’officine, nous avons gardé les masques et le Plexiglas sur les comptoirs.

NON

Guy Barral, titulaire dans le centre-ville de Brignais (Rhône), emploie 7 salariés dont 1 adjoint. Groupements : Distriparaph et EvoluPharm ; syndicat : FSPF.

Je ne suis pas concerné par cette mesure. En revanche, ma sœur, titulaire en Savoie, a connu cette situation et des démissions. Au début de l’épidémie, le retrait des soignants non vaccinés était justifié à mon sens et la décision de ne pas les réintégrer aujourd’hui dans les équipes de soins l’est tout autant. A l’hôpital, ce sont les personnels les moins qualifiés (brancardiers, emplois administratifs, etc.) qui ont refusé la vaccination contre le Covid-19 et qui se livrent au complotisme. Ils n’ont pas le respect de l’institution pour laquelle ils travaillent ni de ses préceptes. Ils n’ont pas pris la mesure de leur rôle dans ce milieu particulier de la santé et ne méritent donc pas la confiance des usagers.

OUI

Jean-François Le Quere, titulaire d’une pharmacie rurale de centre bourg au Barp (Gironde), emploie 8 salariés dont 2 adjoints. Groupement : PharmaVie ; syndicat : FSPF.

Il est difficile de se prononcer quand on n’a pas été confronté personnellement à ce cas de figure. A la pharmacie, toute l’équipe est vaccinée. La décision de reprendre les soignants non vaccinés concerne surtout les établissements de soins, les hôpitaux, les cliniques… Force est de constater que trois ans après le début de l’épidémie, le Covid-19 n’est plus ce qu’il était, il est temps de réintégrer ces soignants dans les équipes de soins. Si les nouveaux variants du Sars-CoV-2 sont arrivés aujourd’hui au même niveau de bénignité (ou de malignité) que la grippe, la vaccination contre le Covid-19 doit être traitée comme celle de la grippe saisonnière.

Les résultats de notre sondage

Votez sur lemoniteurdespharmacies.fr

Sur une base de 356 votes

Sondage réalisé du 15 au 22 février 2023

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !