Une situation hybride pour la substitution - Le Moniteur des Pharmacies n° 3452 du 11/02/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3452 du 11/02/2023
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Auteur(s) : M. Clausener*, A.-H. Collin**, Y. Gauthier***, F. Pouzaud****

Les règles de substitution des médicaments hybrides se précisent. Le pharmacien est autorisé à substituer « en toute situation médicale » les médicaments indiqués dans les maladies obstructives des voies respiratoires au sein de deux groupes hybrides : adrénergiques en inhalation et autres médicaments en inhalation pour les maladies obstructives des voies respiratoires. Le prescripteur peut exclure la substitution dans deux cas : pour les enfants de moins de 6 ans si aucune autre spécialité du même groupe hybride ne dispose d’une forme galénique adaptée permettant l’administration – mention « Non substituable (EFG) » ; pour les patients présentant une contre-indication formelle et démontrée à un excipient à effet notoire présent dans toutes les autres spécialités disponibles du même groupe hybride – mention « Non substituable (CIF) ». Mais en pratique il faut encore attendre : déjà parce qu’il manque l’arrêté sur l’équivalence de marge entre la spécialité de référence et les autres spécialités hybrides du même groupe, et qu’ensuite aucune spécialité n’est, pour l’heure, inscrite dans les deux premiers groupes hybrides.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !