Hausse des taux : stop ou encore ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3452 du 11/02/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3452 du 11/02/2023
 

SERVICES

LES INDISPENSABLES

Auteur(s) : François Pouzaud

Après une année 2022 très difficile, les marchés d’actions européens s’envolent en 2023 avec des rendements proches de 10 % en seulement quatre semaines. Cette augmentation s’appuie sur des données économiques bien meilleures que prévu sur la fin 2022 et sur le début 2023. Le risque de récession s’éloigne. Dans ce condiv, les anticipations de la Banque centrale européenne (BCE) et de celle des Etats-Unis (FED) pourraient être modifiées par un discours moins offensif sur la poursuite de la hausse des taux directeurs. Mais l’inflation, même avec une inflexion plus nette outre-Atlantique et un pic atteint en Europe, demeure encore à un niveau élevé incitant les banquiers centraux (FED et BCE surtout) à maintenir leur resserrement monétaire. En d’autres termes, si l’inflation ne baissait pas franchement, on pourrait très bien imaginer, d’ici la fin de l’année, des taux directeurs de la BCE atteignant 3 à 3,5 % et, pour la FED, 5 à 5,5 %. Les prochains discours des deux institutions monétaires permettront de se faire une idée plus précise de leurs intentions, qu’il s’agisse d’augmenter ou de ralentir leur hausse de taux. Au 30 janvier dernier, l’OAT 10 ans se situait à 2,786 %.

Source : Banque populaire du Nord, centre de gestion privée Joire Pajot Martin.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !