Y a-t-il des facteurs de risque identifiés chez les patients arthrosiques ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3446 du 07/01/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3446 du 07/01/2023
 

Conseil

La destruction du cartilage à l’origine des lésions arthrosiques est un processus qui peut être lié à plusieurs facteurs. Le premier d’entre eux est l’âge du patient. En effet, l’arthrose concerne 3 % des moins de 45 ans, 65 % des plus de 65 ans et 80 % des plus de 80 ans. L’autre facteur de risque bien identifié est l’obésité et plus généralement tout facteur responsable d’un excès de pression sur l’articulation (port fréquent de charges lourdes, activité physique trop intense ou pratiques sportives mal contrôlées qui augmentent les contraintes mécaniques sur les articulations). Des anomalies anatomiques du squelette (luxation congénitale de la hanche, genu varum, genu valgum) ou des antécédents de traumatismes (fractures articulaires, entorse, ablation du ménisque) favorisent également le développement de lésions arthrosiques. Certaines maladies (diabète, goutte, chondrocalcinose et plus rarement maladie de Wilson ou hémochromatose) peuvent aussi être impliquées. Enfin, l’hérédité semble aussi être un facteur de risque, notamment pour l’arthrose digitale, mais le processus pathologique n’est pas encore clairement identifié.

Source : Institut national de la santé et de la recherche médicale.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !