A partir de quel âge est-il pertinent de proposer un dépistage du cancer de la prostate ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3446 du 07/01/2023 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3446 du 07/01/2023
 

Cancérologie

Le cancer de la prostate, qui représente 25 % des cancers masculins, est de bon voire de très bon pronostic lorsqu’il est découvert à des stades localisés. Asymptomatique à ces stades précoces et d’évolution lente le plus souvent, seul un dépistage permet de le diagnostiquer. Toutefois, il n’existe pas, à l’heure actuelle, de bénéfices démontrés à proposer un dépistage organisé de ce cancer dans la population générale, même pour les groupes d’hommes les plus à risque (antécédents familiaux, origine afro-antillaise, exposition professionnelle à des pesticides). S’appuyant sur l’intérêt d’un diagnostic précoce, l’Association française d’urologie (AFU) préconise un dépistage entre 50 et 70 ans chez les hommes ayant une espérance de vie de plus de dix ans et dès 45 ans pour les groupes à risque. Ce dépistage, par dosage de l’antigène spécifique de la prostate (PSA) et toucher rectal, peut ainsi être proposé, aux hommes qui le souhaitent, après avoir discuté des avantages (cancer potentiellement curable au prix d’une thérapeutique la mieux adaptée et la moins invalidante) et des inconvénients de cette démarche (surdiagnostic et donc surtraitement). L’Association nationale des malades du cancer de la prostate (Anamacap) rappelle que le taux de PSA doit être interprété avec prudence lorsqu’il est modérément élevé (entre 4 et 10 ng/ml). Il est préférable alors de répéter le dosage car des variations individuelles sont fréquentes. Une brochure d’information à destination des patients sur ce dépistage peut être commandée auprès du Comité d’éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française.

Sources : Panorama des cancers en France, édition 2022, Institut national du cancer (INCa) ; dossier « Cancer de la prostate », INCa ; « Cancer de la prostate », recommandations françaises du comité de cancérologie de l’AFU, actualisation 2018-2020 ; « Le diagnostic du cancer de la prostate avec le PSA », Anamacap.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !