ENTRETIEN COURT DE LA FEMME ENCEINTE : LE PREMIER D’UNE LONGUE SÉRIE ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3423 du 25/06/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3423 du 25/06/2022
 

Les services en lien avec l’Assurance maladie

Auteur(s) : François Pouzaud

La nouvelle convention pharmaceutique confirme l’implication du pharmacien dans ses missions de conseil en matière de prévention au travers d’un premier accompagnement consacré à la femme enceinte. Vous avez 5 minutes ?

La convention pharmaceutique de 2022 introduit un nouveau type d’accompagnement des patients. De courte durée, soit environ 5 minutes, il vise à faire passer des messages clés à une population cible. Le premier dispositif mis en place doit permettre de sensibiliser les femmes enceintes sur la prise de médicaments pendant la grossesse et, le cas échéant, à l’importance de se faire vacciner. Si les pharmaciens s’en emparent, ce sera le premier accompagnement d’une longue série. Thomas Fatôme, directeur général de la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam), a en effet annoncé avoir dans ses tiroirs de nombreux autres projets en matière de prévention qu’il entend travailler avec Santé publique France, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), ainsi qu’avec les pharmaciens. D’ailleurs, cet entretien pourra lui-même être élargi, dans un second temps, aux grossesses à risque. « Le but est de toucher des populations cibles que le pharmacien peut clairement identifier et auxquelles nous avons un message de santé à faire passer », explique Marguerite Cazeneuve, directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins de la Cnam.

L’entretien, en pratique

Vu la brièveté de cet entretien, il doit être mené au comptoir. Son objectif est d’attirer l’attention de la femme enceinte au risque lié à la consommation de substances tératogènes ou fœtotoxiques durant la grossesse. La rémunération de 5 € TTC* pour la réalisation de cet entretien sera versée à titre exceptionnel cette année sous forme de rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp) afin de ne pas retarder sa mise en œuvre. Selon la procédure, un délai de six mois est normalement nécessaire entre la signature du div conventionnel et l’instauration d’un paiement à l’acte.

Lorsque le pharmacien identifie que la femme est enceinte, il lui propose, quel que soit le stade de la grossesse et quand il l’estime nécessaire, un entretien au cours duquel il devra :

- demander à la patiente si elle prend des traitements prescrits ou en automédication. Une vigilance particulière est portée aux anti-inflammatoires non stéroïdiens, y compris l’aspirine. Il est également important de savoir si elle n’a pas arrêté seule un traitement prescrit. Elle est informée en cas de risque pour le fœtus ou elle-même. Les risques liés à la prise de médicaments sont évoqués de manière générale, en détaillant les recommandations de l’ANSM ;

- évoquer les risques liés à la consommation ou à l’utilisation d’alcool, de compléments alimentaires, de phytothérapie et d’aromathérapie, etc. ;

- remettre à la patiente le flyer intitulé « Médicaments et grossesse, les bons réflexes », réalisé par l’ANSM à destination des femmes enceintes. Ce document est disponible sur les sites du Comité d’éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française (Cespharm) et de l’ANSM. Il peut être transmis par l’officine grâce à la messagerie sécurisée à l’adresse e-mail de l’espace numérique de santé (Mon espace santé) ;

- envoyer par messagerie sécurisée à cette même adresse le lien vers la page « femme enceinte » du site ameli.fr, ainsi que le guide réalisé par l’Assurance maladie intitulé « Ma maternité ».

Si la patiente a un traitement en cours, le pharmacien lui conseille de contacter son médecin.

* Majoration par un coefficient de 1,05 dans les départements et régions d’outre-mer.

Vos équipes sont-elles prêtes à soutenir le mouvement de grève du 30 mai ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !