Le Moniteur des Pharmacies n° 3422 du 18/06/2022
 

CONTACT

A VOTÉ

François Pouzaud


NON MAISJulien Delenclos, titulaire en milieu semi-urbain à Camon (Somme), emploie 12 salariés dont 1 adjoint. Groupement : aucun ; syndicat : aucun. On me fait toujours des demandes de crédit, notamment pour la parapharmacie. S’agissant des médicaments, ce sont surtout des demandes d’avance de traitements. Mais depuis le début de la crise liée à l’inflation, je n’en ai pas enregistré globalement plus que d’habitude. Ayant des collaborateurs autonomes, ils ont peut-être accordé un nombre de crédits plus importants sans m’en faire part directement. Ils me sollicitent surtout quand les demandes des patients sont insistantes, ce qui n’a pas été plus le cas. Je suis né dans le village où je suis installé, je connais bien mes clients et je leur fais confiance. Concernant ceux dont le pouvoir d’achat peut être très impacté par ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Certains membres de votre équipe vous ont-ils réclamé une augmentation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !