Le Moniteur des Pharmacies n° 3422 du 18/06/2022
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

A. Blanc*, A.-H. Collin**, L. Lefort***, M. Maugez****, F. Pouzaud*****


Le comité européen d’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (Prac) a conclu qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour établir un lien entre les vaccins anti-Covid-19 à ARNm, Comirnaty et Spikevax, et les cas d’aménorrhée (absence de saignement pendant une période de 90 jours ou plus) survenus après la vaccination. Par ailleurs, le Prac poursuit son évaluation des cas de règles abondantes (augmentation du volume ou de la durée qui interfèrent avec la qualité de vie physique, sociale, émotionnelle et matérielle de la personne) survenus après l’administration des vaccins à ARNm. Aucun lien n’est établi à ce jour.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Certains membres de votre équipe vous ont-ils réclamé une augmentation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !