Xospata, dans la leucémie aiguë myéloïde - Le Moniteur des Pharmacies n° 3419 du 28/05/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3419 du 28/05/2022
 

EXPERTISE

NOUVELLE MOLÉCULE

Auteur(s) : Marianne Maugez

Médicament orphelin qui a bénéficié dès 2019 d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) nominative puis de cohorte, le giltéritinib est désormais disponible en pharmacie de ville pour le traitement de deuxième intention des patients atteints d’une leucémie aiguë myéloïde.

INDICATION

Xospata est indiqué en monothérapie chez les adultes présentant une leucémie aiguë myéloïde (LAM) en rechute ou réfractaire porteurs d’une mutation du gène FLT3.

MODE D’ACTION

• Le giltéritinib est un inhibiteur de tyrosine kinase (ITK) ciblant notamment la tyrosine kinase FLT3 (FMS-like tyrosine kinase 3). Il inhibe la signalisation et la prolifération du récepteur FLT3 dans les cellules exprimant le récepteur de manière exogène et induit l’apoptose des cellules leucémiques.

• Ce mécanisme d’action explique la nécessité de confirmer la mutation du gène FLT3 au moyen d’un test validé avant d’entreprendre le traitement.

POSOLOGIE

• La dose initiale recommandée est de 120 mg de giltéritinib, soit 3 comprimés dosés à 40 mg, 1 fois par jour.

• Il convient de poursuivre le traitement aussi longtemps qu’un bénéfice clinique est observé pour le patient ou jusqu’à l’apparition d’une toxicité inacceptable.

• La réponse au traitement peut être tardive, la poursuite de celui-ci à la dose prescrite pendant au maximum 6 mois doit être envisagée afin de permettre l’observation d’une réponse clinique.

• En l’absence de réponse après 4 semaines de traitement, la dose peut être augmentée à 200 mg 1 fois par jour (5 comprimés dosés à 40 mg), si elle est tolérée ou cliniquement justifiée.

• Aucun ajustement posologique n’est nécessaire en cas d’insuffisance rénale ou hépatique légère ou modérée. Xospata n’est pas recommandé lors d’insuffisance hépatique sévère.

MODE D’ADMINISTRATION

• Xospata doit être pris par voie orale, 1 fois par jour, de préférence à la même heure, pendant ou en dehors des repas.

• Les comprimés sont à avaler entiers avec un verre d’eau, sans les casser ni les écraser.

CONTRE-INDICATION

Hypersensibilité à la molécule active ou à un des excipients.

GROSSESSE ET ALLAITEMENT

• L’utilisation de Xospata n’est pas recommandée chez les femmes enceintes. Il est nécessaire de réaliser un test de grossesse 7 jours avant d’instaurer le traitement.

• Les femmes en âge de procréer doivent adopter une contraception efficace durant le traitement et pendant au moins 6 mois après son arrêt. Celles qui utilisent une contraception hormonale doivent ajouter une méthode barrière (préservatifs, par exemple), en raison d’un manque de connaissance sur les effets du giltéritinib sur l’efficacité des contraceptifs hormonaux.

• Les hommes en capacité de procréer sont tenus d’utiliser une méthode de contraception efficace au cours du traitement et pendant au moins 4 mois après la dernière administration de Xospata.

• Interrompre l’allaitement pendant le traitement et durant au moins 2 mois après la dernière prise, un risque pour les enfants nourris au sein ne pouvant pas être exclu.

EFFETS INDÉSIRABLES

• Les effets indésirables les plus fréquemment observés sont les affections hépatobiliaires (augmentation des enzymes hépatiques Asat et Alat), l’élévation de la phosphatase alcaline sanguine et de la créatine phosphokinase, les troubles digestifs, la fatigue, la toux et la dyspnée, les œdèmes périphériques et les troubles musculosquelettiques (arthralgies, myalgies).

• Les autres effets indésirables graves cliniquement significatifs incluent un syndrome de différenciation (conséquence d’une libération rapide et importante de cytokines par les cellules leucémiques), un allongement de l’intervalle QT à l’électrocardiogramme et un syndrome d’encéphalopathie postérieure réversible.

INTERACTIONS

• Le giltéritinib est principalement métabolisé par les enzymes du cytochrome P450 (CYP) 3A.

• L’utilisation concomitante de Xospata avec des inducteurs puissants du CYP3A/P-gp (phénytoïne, rifampicine, millepertuis, etc.) risque de diminuer la concentration plasmatique de giltéritinib et doit donc être évitée.

• L’association avec des inhibiteurs puissants du CYP3A, de la P-gp ou de la BCRP (itraconazole, clarithromycine, érythromycine, captopril, carvédilol, ritonavir, azithromycine) peut augmenter la concentration plasmatique du giltéritinib et doit donc se faire avec prudence.

• D’après les données in vitro, le giltéritinib est susceptible de réduire les effets des médicaments ciblant le récepteur 5HT2B ou le récepteur non spécifique sigma (comme l’escitalopram, la fluoxétine ou la sertraline). L’utilisation concomitante de ces médicaments avec Xospata doit être évitée, à moins qu’elle ne soit considérée comme essentielle pour la prise en charge du patient.

POINTS DE SURVEILLANCE

• Les paramètres biochimiques sanguins, y compris la créatine phosphokinase, doivent être évalués avant le début du traitement, au jour 15 puis chaque mois pendant toute sa durée.

• Il convient de réaliser un électrocardiogramme (ECG) avant l’initiation du traitement par le giltéritinib, aux jours 8 et 15 du cycle 1 et avant le début de chaque période de trois mois.

FICHE TECHNIQUE

Giltéritinib, comprimés pelliculés, remb. SS à 100 %.

Xospata 40 mg, boîte de 84 comprimés, 15 958,40 €.

AMM : 34009 301 907 8 4

Astellas Pharma : 0 800 00 86 19

Le prix est mentionné hors honoraires de dispensation.

DÉLIVRANCE

– Liste I

– Médicament soumis à prescription hospitalière

– Prescription réservée aux spécialistes en hématologie et aux médecins compétents en maladies du sang

– Médicament nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement

DITES-LE AU PATIENT

En cas d’oubli de prise à l’heure habituelle, la dose doit être rattrapée dès que possible le jour même.

En cas de vomissements après la prise, ne pas prendre une autre dose mais poursuivre le schéma d’administration normal le jour suivant.

Des symptômes, ou manifestations cliniques, tels que fièvre, dyspnée, épanchement pleural ou péricardique, hypotension, prise de poids rapide, œdèmes périphériques, éruption cutanée, peuvent être dus à un syndrome de différenciation et nécessitent une prise en charge médicale rapide. Chaque boîte de Xospata contient une carte d’alerte que le patient doit porter sur lui et présenter aux professionnels de santé.

Le giltéritinib a une influence mineure sur l’aptitude à conduire des véhicules. Néanmoins, des étourdissements ont été rapportés chez des patients traités et sont à prendre en compte.

AVIS DE LA HAS

– Service médical rendu (SMR) important

– Amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV)

– Population cible : 700 patients par an au maximum

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !