LA LEUCÉMIE AIGUË MYÉLOBLASTIQUE - Le Moniteur des Pharmacies n° 3419 du 28/05/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3419 du 28/05/2022
 

EXPERTISE

NOUVELLE MOLÉCULE

Auteur(s) : Delphine Guilloux

Parmi les leucémies aiguës qui sont des hémopathies malignes, on distingue, en fonction de la lignée atteinte, les leucémies aiguës myéloblastiques (LAM) et les leucémies aiguës lymphoblastiques (LAL). Avec près de 3 500 nouveaux cas par an en France, les LAM représentent 1 % des cancers. Alors que les LAL touchent principalement les enfants, les LAM affectent plus fréquemment les adultes. Ces dernières représentent en effet 80 % des leucémies aiguës de l’adulte, l’âge médian au moment du diagnostic étant de 71 ans.

Qu’est-ce que la LAM ?

L’hématopoïèse, qui a lieu dans la moelle osseuse, consiste en la différenciation des cellules souches hématopoïétiques en cellules sanguines. Les cellules souches se divisent en deux lignées : d’une part, la lignée lymphoïde qui donne naissance à une partie des globules blancs, les lymphocytes, et d’autre part, la lignée myéloïde qui donne quant à elle naissance aux globules rouges, aux plaquettes et à l’autre partie des globules blancs : neutrophiles, éosinophiles, basophiles et monocytes. Les leucémies aiguës sont caractérisées par la prolifération clonale et par la perte de capacité de différenciation des cellules souches hématopoïétiques qui restent bloquées au stade de blastes. Dans les leucémies aiguës, l’envahissement de la moelle osseuse par les cellules tumorales ou blastes est, par définition, supérieur ou égal à 20 %. Selon la lignée concernée, la leucémie aiguë est myéloblastique (LAM), s’il s’agit de la lignée myéloïde, ou lymphoblastique (LAL), s’il s’agit de la lignée lymphoïde.

Qu’est-ce que la mutation FLT3 ?

Le gène FLT3 code pour un récepteur de la tyrosine kinase impliqué dans la différenciation, la prolifération et la survie des cellules souches hématopoïétiques. La mutation du gène FLT3 concerne environ 30 % des patients atteints de LAM. Elle est, avec les mutations NPM1 et CEBPA, l’une des trois mutations géniques facteurs de mauvais pronostic, avec un délai de rechute et une survie globale plus courts qu’en l’absence de mutation FLT3.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !