Exercice coordonné : tout n’est pas Rosp - Le Moniteur des Pharmacies n° 3418 du 21/05/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3418 du 21/05/2022
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Auteur(s) : A. Blanc*, F. Colin**, L. Lefort***, F. Pouzaud****

Dans la nouvelle convention nationale pharmaceutique, le développement du numérique dans les échanges et l’amélioration de l’accès aux soins font l’objet d’une rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp) spécifique.

Cinq indicateurs socles seront pris en compte pour le déclenchement de son versement en 2023, dont l’un concerne la participation du pharmacien à un exercice coordonné (rémunération de 10 millions d’euros par an pour la profession si les indicateurs sont remplis). Cette participation exige l’implication de l’officinal soit dans une équipe de soins primaires (ESP), une maison de santé pluriprofessionnelle (MSP), une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS), soit dans d’autres formes de coordinations pluriprofessionnelles de prise en charge des patients. Le directeur général de la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam), Thomas Fatôme, a fait savoir aux syndicats pharmaceutiques que l’indicateur socle serait considéré comme atteint uniquement dans les trois premiers cas, c’est-à-dire si le pharmacien fait partie d’une ESP, d’une MSP ou d’une CPTS.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !