Hardis, les primo-accédants - Le Moniteur des Pharmacies n° 3417 du 14/05/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3417 du 14/05/2022
 
INSTALLATION

SERVICES

TRANSACTIONS

Auteur(s) : François Pouzaud

Les jeunes diplômés s’installent davantage, c’est une certitude qui se vérifie dans les derniers chiffres communiqués par la société Interfimo. Une attestation de leur engouement de plus en plus précoce pour l’officine.

En 2021, nous avons étudié plus de 2 800 dossiers, dont 1 900 que nous avons financés pour un total de 1,1 milliard d’euros. Ce montant est supérieur de 70 % à celui du crédit que nous avions financé il y a 10 ans », indique Olivier Mercier, directeur général d’Interfimo, en introduction de la soirée de présentation des statistiques sur les prix et valeurs des pharmacies en 2021. 80 % des sommes allouées l’ont été pour des opérations d’acquisitions de fonds ou de parts sociales, de financement après réduction de capital, etc., 12 % pour l’acquisition d’immobilier (murs de l’officine, notamment), 5 % pour des travaux et 3 % pour le financement de la trésorerie.

Autre chiffre témoignant de l’engouement des jeunes pour le titulariat : 40 % des crédits octroyés par Interfimo en faveur des pharmaciens ont servi à financer une première installation. « Ce marché va continuer à être dynamique étant donné que la courbe des âges va renforcer le nombre des départs à la retraite », estime Jérôme Capon, directeur du réseau Interfimo.

75 % des primoaccédants, en raison de fonds propres plus limités, jettent leur dévolu sur des achats de fonds de commer­ce. « Les cessions de parts correspondent à des changements de gouvernance et portent sur des officines importantes en présence de plusieurs associés, donc avec des prix de vente plus élevés », explique-t-il. Les tensions constatées sur les prix de ces officines réorientent le choix des jeunes acquéreurs sur l’achat d’officines de chiffres d’affaires (CA) plus à leur portée, ce qui explique le regain des acquisitions en 2021 d’officines de moins de 1,2 M€ de CA (+ 4 points, 24 % des transactions). « Sans la vente des petites pharmacies, le prix de cession moyen serait supérieur de 4 points à 82 % du CA HT », souligne Jérôme Capon.

Pour une première installation, la moyenne d’âge est de 35 ans. Si les femmes sont plus nombreuses à s’installer (60 %) que les hommes (40 %), elles tardent un peu plus qu’eux (âge moyen de 36 ans contre 34 ans pour la gent masculine), probablement en raison de la parentalité qui est davantage portée par les femmes dans les jeunes couples. Quoi qu’il en soit, la transmission générationnelle se fait de plus en plus tôt : 60 % des acquéreurs ont moins de 30 ans, 37 % ont entre 30 et 50 ans, tandis que 3 % se lancent après 50 ans. Le CA moyen de la pharmacie type en première installation est de 1,7 M€. Son prix de vente est de 75 % du CA HT (ce qui correspond au prix de cession moyen d’une officine entre 1,2 M€ et 1,6 M€ de CA HT) et de 6,3 fois l’excédent brut d’exploitation. Pour cette acquisition, le pharmacien emprunte en moyenne 1,15 M€.

Animation en baisse, taux en hausse

Pour le premier trimestre 2022, la tendance concernant les prix de cession est à la hausse, tandis que l’animation du marché, après un point culminant de 1 600 cessions sur 2021, semble retrouver une certaine normalité. A un rythme très correct selon Interfimo. « Nous enregistrons 406 transactions de fonds et cessions de parts sur le premier trimestre 2022 contre 432 pour le premier trimestre 2021, soit une animation équivalente à celle du premier trimestre 2020 », livre Jérôme Capon. Les taux d’intérêt affichés en ce début d’année, bien qu’orientés à la hausse, sont toujours inférieurs à leur niveau d’avant-crise. Toutefois, le marché des taux pourrait se contracter en raison du condiv géopolitique et de l’inflation.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !