Une contamination humaine par les virus influenza aviaires est-elle possible ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3414 du 23/04/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3414 du 23/04/2022
 
ZOONOSE

CONTACT

VOS QUESTIONS DE COMPTOIR

Auteur(s) : Alexandra Blanc*, Marianne Maugez**

Oui, il existe actuellement plus d’une dizaine de virus influenza de type A aviaires ou porcins capables d’infecter l’homme. Les virus influenza aviaires qui affectent les espèces domestiques (poulets, dindes, canards) sont très contagieux chez les oiseaux et peuvent se propager rapidement au sein des élevages. La transmission à l’homme se fait par inhalation de poussières contaminées par les fientes d’animaux malades ou par contact lors de la manipulation d’oiseaux infectés (plumage, éviscération, etc.). Le risque lié à la consommation de viande, d’œufs ou de tout autre produit alimentaire est considéré comme nul ou négligeable. La transmission interhumaine est rare, elle se limite généralement à une transmission entre la personne initialement infectée et un membre de son entourage ou un personnel soignant. Aucun des virus influenza aviaires qui circulent actuellement n’est capable d’initier une transmission interhumaine soutenue qui pourrait être la cause d’une pandémie grippale. Cette éventualité ne peut toutefois pas être exclue, compte tenu des capacités de mutation élevées de ces virus. D’où une surveillance épidémiologique accrue, par les instances gouvernementales, lorsque des cas suspects sont détectés en France.

Sources : Santé publique France, Institut Pasteur.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !