Les surprises de la substitution biosimilaire - Le Moniteur des Pharmacies n° 3414 du 23/04/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3414 du 23/04/2022
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Auteur(s) : A. Blanc*, A. Chaussalet**, A.-H. Collin***, F. Pouzaud****

La liste des groupes biologiques similaires substituables par le pharmacien d’officine a été publiée le 14 avril au Journal officiel (arrêté du 12 avril 2022). Mais là où on attendait la somatropine et le pegfilgrastim, le pegfilgrastim est le seul a y figurer, avec l’inattendu filgrastim. Pourquoi ? « Les biosimilaires de la somatropine ne sont pas aux mêmes dosages que le médicament biologique, ce qui aurait entraîné des difficultés de substitution entre des médicaments qui ne sont pas suffisamment équivalents », explique Pierre-Olivier Variot, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Quant à l’ajout du filgrastim, « il s’explique probablement par la proximité de la molécule et des indications avec le pegfilgrastim », avance Denis Millet, secrétaire général de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF).

La parution de l’arrêté ne change rien au statu quo économique actuel sur la substitution biosimilaire… tant qu’un autre arrêté sur l’équivalence des marges entre médicaments biologiques et biosimilaires ne sera pas publié.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !