Evrysdi, dans l’amyotrophie spinale - Le Moniteur des Pharmacies n° 3414 du 23/04/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3414 du 23/04/2022
 

EXPERTISE

NOUVELLE MOLÉCULE

Auteur(s) : Marianne Maugez

Jusqu’à présent réservé à l’usage hospitalier, le risdiplam est désormais disponible en officine de ville pour les patients de plus de 2 mois atteints d’une amyotrophie spinale (SMA).

INDICATION

Evrysdi est indiquédans le traitement de l’amyotrophie spinale (SMA) 5q chez les patients âgés de 2 mois et plus, avec un diagnostic clinique de SMA de type 1, 2 ou 3 ou avec une a` quatre copies du gène SMN2.

MODE D’ACTION

Le risdiplam est un modificateur d’épissage du pré-ARNm (qui constitue une étape essentielle de maturation de l’ARNm) de la protéine de survie du motoneurone 2 (SMN2) qui conduit a` une augmentation de la production de protéine SMN fonctionnelle et stable. Le maintien des taux de protéines SMN fonctionnelles permet de stabiliser les taux de motoneurones, cellules nerveuses contrôlant les muscles.

POSOLOGIE

• Chez les nourrissons âgés de 2 mois à 2 ans, la posologie recommandée est de 0,20 mg/kg/j.

• Chez les enfants de 2 ans et plus, pesant moins de 20 kg, la posologie est de 0,25 mg/kg/j.

• Pour les enfants à partir de 2 ans pesant 20 kg et plus, les adolescents et les adultes la dose quotidienne recommandée est de 5 mg.

• En cas d’oubli constaté dans les 6 heures suivant l’horaire de prise habituelle, la dose doit être administrée le plus rapidement possible. Si ce délai de 6 heures est dépassé, ne pas prendre la dose omise, attendre la suivante sans la doubler.

• Si la totalité de la dose n’est pas avalée ou lorsque des vomissements surviennent après la prise, il ne faut pas en administrer une nouvelle pour compenser. La dose suivante doit être prise a` l’horaire prévu le lendemain.

MODE D’ADMINISTRATION

• Evrysdi doit être pris par voie orale, 1 fois par jour, de préférence à la même heure, après un repas.

• La seringue orale réutilisable permet de prélever la dose correspondant à la posologie prescrite en millilitre (graduation : 0,1 ml ou 0,2 ml en fonction de la seringue).

• L’administration doit être immédiate après le prélèvement. Une dose non utilisée dans les 5 minutes doit être jetée et il convient d’en préparer une nouvelle.

• Le patient doit boire de l’eau après administration pour s’assurer que le médicament a été complètement avalé.

• Chez les nourrissons allaités, administrer après l’allaitement. Ne pas mélanger Evrysdi avec du lait y compris maternisé.

• En cas de sonde nasogastrique ou de gastrostomie in situ, Evrysdi peut être administré par la sonde. Il convient de la rincer à l’eau ensuite.

CONTRE-INDICATIONS

Hypersensibilité à la molécule active ou à un des excipients

GROSSESSE ET ALLAITEMENT

• L’utilisation d’Evrysdi n’est pas recommandée chez les femmes enceintes. Il est nécessaire de s’assurer de l’absence de grossesse en cours avant d’instaurer le traitement.

• Les patientes devront utiliser une méthode de contraception durant le traitement et pendant au moins 1 mois après l’administration de la dernière dose.

• Les patients et leur partenaire de sexe féminin en âge de procréer doivent tous les deux utiliser une méthode de contraception durant le traitement et pendant au moins 4 mois après la dernière dose.

• La fertilité masculine peut être compromise pendant le traitement. Une préservation du sperme peut être envisagée avant le début du traitement, ou après une période de 4 mois sans traitement.

• L’allaitement n’est pas recommandé pendant le traitement, faute de données.

EFFETS INDÉSIRABLES

• Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont les troubles gastro-intestinaux (nausées, diarrhées, ulcérations buccales et ulcères aphteux), les éruptions cutanées, les céphalées, la fièvre, les arthralgies et les infections des voies urinaires (dont les cystites).

• Une vascularite cutanée a aussi été décrite, dont les symptômes ont évolué favorablement après l’arrêt définitif du traitement.

INTERACTIONS

Sur la base de données in vitro, le risdiplam peut augmenter les concentrations plasmatiques des médicaments éliminés via MATE1 ou MATE2-K, tels que la metformine. Si l’administration concomitante ne peut pas être évitée, les toxicités liées aux médicaments doivent être surveillées et une réduction posologique du médicament administré conjointement sera envisagée si nécessaire.

CONSERVATION

La poudre se conserve à température ambiante et la solution buvable reconstituée est à conserver au réfrigérateur entre + 2 et + 8 °C.

RECONSTITUTION

La reconstitution de la suspension buvable doit être effectuée par le pharmacien avant la délivrance au patient.

• Eviter d’inhaler la poudre d’Evrysdi et utiliser des gants.

• Tapoter doucement le fond du flacon pour détacher la poudre des parois.

• Verser soigneusement 79 ml d’eau purifiée ou d’eau pour préparations injectables dans le flacon.

• Insérer l’adaptateur pour flacon dans le goulot avant de refermer celui-ci.

• Le secouer vigoureusement pendant 15 secondes.

• Attendre 10 minutes pour obtenir une solution limpide et secouer à nouveau vigoureusement pendant 15 secondes.

• Inscrire la date limite d’utilisation (64 jours après la reconstitution) sur l’étiquette du flacon et sur la boîte.

• Remettre le flacon dans la boîte d’origine avec les seringues, la notice et le livret d’instruction pour l’utilisation.

FICHE TECHNIQUE

Risdiplam, poudre pour suspension buvable, remb. SS à 65 %.

Evrysdi 0,75 mg/ml, boîte de 1 flacon de 80 ml avec 2 seringues orales graduées de 6 ml et 2 autres de 12 ml, 9 200,59 €, AMM : 34009 302 293 8 5.

Les prix sont mentionnés hors honoraires de dispensation.

Roche : 01 47 61 47 61

L’AVIS DE LA HAS

- Le service médical rendu (SMR) est important chez les patients de 2 mois et plus atteints de SMA de type 1, 2 et 3

- SMR insuffisant chez les patients atteints de SMA de type 4 ou chez les patients présymptomatiques avec jusqu’à quatre copies du gène SMN2

- Amélioration du service médical rendu modérée (ASMR III) chez les personnes présentant une SMA de type 2 et les patients atteints de SMA de type 3, non ambulants

DITES-LE AU PATIENT

En cas de contact de la suspension buvable avec la peau, la zone doit être lavée avec du savon et de l’eau.

Si la suspension reconstituée se renverse, sécher la zone avec un essuie-tout et le jeter immédiatement à la poubelle. La surface doit être nettoyée au savon et à l’eau.

Après reconstitution de la solution par le pharmacien, celle-ci peut être gardée pendant 64 jours. La date de péremption est inscrite par l’officinal sur l’étiquette du flacon et sur la boîte d’origine sous la mention « Ne plus utiliser après ».

Le flacon doit être conservé au réfrigérateur, placé en position verticale avec le bouchon hermétiquement fermé.

DÉLIVRANCE

- Liste I

- Médicament soumis à prescription hospitalière

- Prescription réservée aux spécialistes en neurologie ou en neuropédiatrie

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !