Autotests et TAG Covid-19 : savoir détecter les cas de prise en charge - Le Moniteur des Pharmacies n° 3412 du 09/04/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3412 du 09/04/2022
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Auteur(s) : A.-H. Collin*, F. Pouzaud**

Les nouvelles règles de prise en charge des tests de dépistage du Covid-19 (tests antigéniques ou TAG, autotests supervisés) sèment le trouble.

• Les TAG sont pris en charge pour :

- les personnes ayant un schéma vaccinal complet (avec rappel) ou présentant une contre-indication à la vaccination ;

- les enfants de moins de 17 ans révolus ;

- les sujets identifiés comme cas contacts (vaccinés ou non) dans le cadre du contact tracing fait par l’Assurance maladie ;

- les personnes concernées par des campagnes de dépistage collectif, organisées par les agences régionales de santé ou au sein des établissements de l’éducation nationale, par exemple ;

- les patients convoqués à un soin programmé ;

- ceux munis d’une ordonnance médicale de moins de 48 heures ou d’un certificat de rétablissement de moins de quatre mois.

A l’école ou avec son entourage, un enfant peut être exposé au virus et être cas contact. Les parents qui viennent ensuite réaliser un test en pharmacie, ou retirer un autotest pour eux-mêmes et leur(s) enfant(s), se voient dispenser un autotest pris en charge par l’Assurance maladie, à condition de présenter un document justifiant du statut de personne contact à risque (un SMS ou un e-mail reçu de l’Assurance maladie), un courrier de l’éducation nationale s’il s’agit d’un enfant scolarisé dans une classe ou une école identifiée comme cluster ou une attestation sur l’honneur justifiant être cas contact.

• Les tests sont à faire régler pour :

- les personnes non vaccinées contre le Covid-19 (sauf mineures jusqu’à 17 ans révolus) ;

- celles qui ne disposent pas de prescription médicale (sauf dans des cas bien précis, listés ci-dessus).

Les femmes enceintes n’ont pas d’avantages particuliers. Ainsi, une femme enceinte non vaccinée, qui ne présente pas de contre-indications médicales à la vaccination Covid-19, qui n’est pas déclarée cas contact et qui ne possède pas d’ordonnance médicale de moins de 48 heures ou un certificat de rétablissement de moins de quatre mois, doit payer son test antigénique.

Les autotests réalisés dans la sphère privée pour des raisons tenant à des convenances personnelles sont aussi à faire payer.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !