VITRAKVI LAROTRECTINIB - Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022
 
FIBROSARCOME INFANTILE

Les 22 nouvelles molécules 2021 à l’officine

Oncologie

Inhibiteur de la tropomyosine kinase (TRK)

Effets indésirables

Très fréquemment : anémie, neutropénie, leucopénie, sensations vertigineuses, nausées, vomissements, constipation, myalgies, fatigue, augmentation des transaminases et phosphatases alcalines sanguines, prise de poids.

Grossesse - allaitement

- Par précaution, ne pas utiliser durant la grossesse. Utilisation d’une contraception hautement efficace au cours du traitement et pendant au moins 1 mois après la dernière prise, tout comme chez l’homme sous traitement dont la partenaire est en âge de procréer. Il est conseillé aux femmes traitées qui utilisent des contraceptifs hormonaux systémiques d’ajouter une contraception mécanique.

- Interrompre l’allaitement au cours du traitement et durant les 3 jours qui suivent la dernière prise.

Interactions médicamenteuses

- A éviter : inhibiteurs puissants du CYP3A, de la P-gp et de la BCRP (atazanavir, clarithromycine, indinavir, kétoconazole, ritonavir, pamplemousse, etc.), qui peuvent augmenter les concentrations du larotrectinib, et inducteurs puissants ou modérés du CYP3A et de la P-gp (carbamazépine, phénobarbital, phénytoïne, rifabutine, rifampicine, millepertuis, etc.), qui peuvent avoir l’effet inverse. Si la coadministration avec un inhibiteur puissant du CYP3A4 est nécessaire, la dose de Vitrakvi doit être réduite de 50 %.

- A prendre en compte : substrats du CYP3A ayant une marge thérapeutique étroite (ciclosporine, ergotamine, fentanyl, tacrolimus, etc.).

FICHE TECHNIQUE

- Liste I, remb. SS à 100 %

- 25 mg et 100 mg en boîte de 56 gélules ; solution buvable dosée à 20 mg/ml en flacon de 100 ml

- Prescription hospitalière réservée aux spécialistes et services de cancérologie et oncologie médicale

- Surveillance : avant initiation, test de grossesse pour les femmes en âge de procréer ; surveillance hépatique avant la première prise, 1 fois par mois durant les 3 premiers mois puis périodiquement selon variation des taux de transaminases

POSOLOGIE

- Dose recommandée : 100 mg 2 fois par jour chez l’adulte et 100 mg/m2 de surface corporelle 2 fois par jour chez l’enfant, sans excéder 100 mg par prise, réduite en cas d’effets indésirables sévères.

- Les formes gélule ou solution, de biodisponibilité équivalente, sont interchangeables.

- Administrer la solution buvable avec une seringue de 1 ml pour les doses < 1 ml ou 5 ml pour les doses ≥ 1 ml.

CONSEILS DU PHARMACIEN

• Avaler la gélule sans l’ouvrir, la mâcher ou l’écraser en raison du goût amer.

• Après première ouverture, la solution buvable se conserve au réfrigérateur pendant au maximum 30 jours.

• Les prises se font avec ou sans aliments, mais pas en même temps que du pamplemousse (fruits ou jus).

• En cas d’oubli d’une dose, prendre la suivante à l’heure prévue de la prochaine prise.

• Eviter de conduire et d’utiliser des machines avant d’avoir mesuré l’impact du traitement sur la vigilance.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !