Savez-vous déjà pour qui vous allez voter à la présidentielle ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022
 

CONTACT

A VOTÉ

Auteur(s) : François Pouzaud

NON

Gabriel Klein, titulaire en milieu rural à Dettwiller (Bas-Rhin), emploie 11 salariés dont 2 adjoints. Groupement : Giropharm ; syndicat : FSPF.

Je n’ai pas encore pris le temps de me poser pour réfléchir à mon vote. Entre la crise du Covid-19, pour laquelle je me suis beaucoup investi et dont on est à peine sorti, et le conflit ukrainien, je ne suis pas dans cet état d’esprit. Je suis davantage préoccupé par le quotidien comme peut l’être notre président actuel qui doit continuer de gouverner la France mais aussi de présider le Conseil de l’Union européenne, tout en devant faire campagne pour sa réélection. Sa position est délicate, mais c’est aussi le lot de tous les présidents sortants qui sont jugés sur ce qu’ils ont accompli ou sur ce qu’ils n’ont pas fait pendant leur mandat présidentiel, alors que les autres candidats ne le sont que sur leurs promesses électorales.

OUI

Françoise Gérard, titulaire à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Dans sa pharmacie de quartier travaillent 4 salariés dont 1 adjoint. Groupement : Objectif Pharma ; syndicat : FSPF.

Je sais pour quel candidat je voterai dans quelques semaines mais, pour l’instant, je ne me préoccupe pas trop des programmes des uns et des autres. J’ai beaucoup d’autres préoccupations dans la tête et d’autres problèmes plus urgents à régler comme la dispensation de comprimés d’iode à la patientèle en cas d’escalade du conflit ukrainien. Les différents candidats qui se présentent à la conquête de l’Elysée savent de quoi la profession est capable. De toute façon, les projets pour la pharmacie et la France sont déjà dans les tiroirs des ministères, quel que soit le président qui sera élu. Espérons qu’avec toutes les dépenses de l’Assurance maladie liées au « quoi qu’il en coûte », le prochain gouvernement sera relativement clément par rapport aux baisses de prix des médicaments remboursables.

NON

Alain Marcillac, titulaire d’une pharmacie de quartier à Châtillon (Hauts-de-Seine), emploie 4 salariés dont 3 adjoints. Groupement : Pharma Alpha ; syndicat : aucun.

En tant que républicain, je n’ai pas encore pris ma décision. J’attends de pouvoir prendre connaissance de tous les programmes et d’écouter tous les candidats avant de me prononcer. La campagne a jusqu’ici été tronquée. Je regrette qu’à quelques semaines du premier tour il n’y ait pas encore eu de débats et d’échanges directs entre eux. Parmi les prétendants figure la présidente de la région Ile-de-France qui s’est montrée attentive aux préoccupations de ses administrés… et de notre profession. Face aux problèmes de sécurité vis-à-vis du Covid-19 rencontrés par les soignants des entreprises privées, la région a pris en charge nos écrans de protection en Plexiglas. J’attends de notre futur président qu’il soit à l’écoute de notre profession et qu’il nous aide dans notre mission de santé publique.

Les résultats de notre sondage

Votez sur lemoniteurdespharmacies.fr

Sur une base de 238 votes

Sondage réalisé du 2 au 7 mars 2022

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !