REMSIMA INFLIXIMAB - Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022
 
POLYARTHRITE RHUMATOÏDE, MALADIES INFLAMMATOIRES CHRONIQUES DE L’INTESTIN (MICI), PSORIASIS

Les 22 nouvelles molécules 2021 à l’officine

Immunologie

Anticorps monoclonal anti-TNFα

Effets indésirables

Très fréquemment : infection des voies respiratoires hautes, sinusites, infections virales (grippe, herpès, etc.), céphalées, douleurs abdominales, nausées, réactions et douleur au site d’administration.

Contre-indications

- Tuberculose ou autres infections sévères telles que sepsis, abcès, infections opportunistes.

- Insuffisance cardiaque modérée ou sévère.

Grossesse - allaitement

- Remsima ne doit être administré durant la grossesse qu’en cas de réelle nécessité. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception appropriée durant le traitement et pendant 6 mois au moins après son arrêt.

- Ne pas allaiter durant le traitement et pendant au moins 6 mois après son arrêt.

Interactions médicamenteuses

Non recommandés : autres biothérapies utilisées pour traiter les mêmes affections (anakinra, abatacept, etc.), vaccins vivants (y compris pour les nourrissons exposés in utero à l’infliximab, pendant au moins 6 mois après la naissance) et autres agents infectieux thérapeutiques tels que des bactéries vivantes (exemple : instillation vésicale de BCG).

FICHE TECHNIQUE

- Liste I, remb. SS à 65 %

- Solution injectable dosée à 120 mg en boîte de 1 et 2 seringue (s) ou stylo (s) prérempli (s) de 1 ml

- Médicament d’exception à prescription initiale hospitalière annuelle, prescription et renouvellement réservés aux spécialistes en dermatologie, hépatogastroentérologie, médecine interne ou rhumatologie

- Surveillance : recherche d’une tuberculose active ou latente et d’une infection par le virus de l’hépatite B avant instauration, surveillance attentive des infections pendant le traitement et durant 6 mois après son arrêt, examens périodiques de la peau, dépistage régulier du cancer du col de l’utérus, surveillance des éventuelles réactions systémiques et locales après la première injection

POSOLOGIE

- Instauration par doses de charge en intraveineux à 2 semaines d’intervalle en milieu hospitalier ou, uniquement dans la polyarthrite rhumatoïde, par injection sous-cutanée de 120 mg par semaine pendant 4 semaines (première injection en structure de soins).

- Dose d’entretien recommandée : 120 mg toutes les 2 semaines.

- Injection par voie sous-cutanée dans la cuisse, le haut du bras ou l’abdomen.

CONSEILS DU PHARMACIEN

• Conserver au réfrigérateur ou, si besoin, au maximum 28 jours à température ambiante (≤ + 25 °C).

• Si une dose est manquée dans les 7 jours au maximum suivant la date prévue, l’administrer dès que possible et continuer le schéma initialement prévu. A partir de 8 jours, omettre la dose.

• Consulter rapidement un médecin en cas de signes d’infection (toux, fatigue, fièvre, etc.), de troubles sanguins (pâleur, ecchymoses, hémorragie) ou hépatiques (notamment jaunisse).

• Après une première injection sous surveillance médicale et une formation adéquate, l’auto-injection est possible.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !