NUBEQA DAROLUTAMIDE - Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022
 
CANCER DE LA PROSTATE

Les 22 nouvelles molécules 2021 à l’officine

Oncologie

Inhibiteur des récepteurs aux androgènes

Effets indésirables

- Très fréquemment : fatigue, asthénie, diminution du nombre de neutrophiles, augmentation de la bilirubine et de l’aspartate aminotransférase (ASAT).

- Fréquemment : cardiopathie ischémique, insuffisance cardiaque, éruption cutanée, douleurs dans les extrémités et musculosquelettiques, fractures.

Grossesse - allaitement

- Nubeqa n’a pas d’indication chez la femme.

- Le passage du darolutamide dans le sperme étant inconnu, un patient ayant des rapports sexuels avec une femme enceinte doit utiliser des préservatifs pendant le traitement et jusqu’à 1 semaine après son arrêt. En cas de rapports sexuels avec une femme en âge de procréer, une méthode contraceptive hautement efficace doit être utilisée selon les mêmes modalités.

Interactions médicamenteuses

- Non recommandés : inducteurs puissants et modérés du CYP3A4 et de la P-gp (carbamazépine, phénobarbital, millepertuis, phénytoïne, rifampicine, etc.), sauf si absence d’alternative, en raison d’une diminution possible de l’effet de Nubeqa.

- A éviter : substrats de la protéine de résistance du cancer du sein (BCRP) et des transporteurs d’anions organiques (OATP1B1 et OATP1B3), notamment la rosuvastatine dont les concentrations peuvent être augmentées.

- A prendre en compte : autres substrats de la BCRP et des OATP1B (méthotrexate, sulfasalazine, fluvastatine, atorvastatine, etc.) et médicaments susceptibles d’allonger l’intervalle QT ou d’induire des torsades de pointe (quinidine, amiodarone, sotalol, méthadone, halopéridol, etc.).

FICHE TECHNIQUE

- Liste I, remb. SS à 100 %

- 300 mg en boîte de 112 comprimés

- Prescription initiale hospitalière réservée aux spécialistes et services de cancérologie et oncologie médicale, renouvellement non restreint

POSOLOGIE

- Dose recommandée : 1 200 mg par jour répartis en 2 prises de 600 mg.

- La dose peut être réduite de moitié en cas d’effets indésirables intolérables, d’insuffisance hépatique ou rénale sévère.

- Avaler les comprimés entiers avec un verre d’eau au cours d’un repas.

CONSEILS DU PHARMACIEN

• En cas d’oubli d’une prise, la rattraper dès que possible avant la dose programmée suivante. Si l’oubli est constaté au moment de la dose suivante, ne pas prendre de double dose pour compenser.

• Les patients sous castration médicale par un analogue de l’hormone de libération des gonadotrophines hypophysaires (LH-RH) doivent maintenir ce traitement de façon concomitante à Nubeqa.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !