MYALEPTA MÉTRÉLEPTINE - Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022
 
LIPODYSTROPHIES

Les 22 nouvelles molécules 2021 à l’officine

Métabolisme

Analogue recombinant de la leptine humaine

Effets indésirables

- Très fréquemment : hypoglycémie, perte de poids.

- Fréquemment : baisse de l’appétit, céphalées, douleurs abdominales, nausées, alopécie, ménorragies, fatigue et réactions au point d’injection.

Grossesse - allaitement

- Ne pas utiliser durant la grossesse et chez les femmes en âge de procréer n’utilisant pas de contraception. En cas de contraception hormonale, un mode de contraception additionnel est recommandé.

- Ne pas allaiter sous Myalepta.

Interactions médicamenteuses

A prendre en compte : contraceptifs hormonaux dont l’efficacité risque d’être diminuée, antidiabétiques (diminution éventuelle de leur dose durant les 2 premières semaines de traitement), surveillance des concentrations ou de l’effet des substrats du CYP450 à marge thérapeutique étroite (notamment warfarine, ciclosporine ou théophylline) à l’instauration et à l’interruption de Myalepta.

FICHE TECHNIQUE

- Liste I, remb. SS à 100 %

- Poudre pour solution injectable dosée à 3 mg, 5,8 mg et 11,3 mg en boîte de 1 et 30 flacons

- Prescription hospitalière réservée aux spécialistes et services de diabétologie, endocrinologie et pédiatrie

- Surveillance : glycémie et symptômes d’hypoglycémie chez les patients sous insuline ou insulinosécrétagogues et traitements combinés, taux de triglycérides et signes de pancréatite pendant la diminution progressive des doses lors de l’interruption du traitement

POSOLOGIE

- Dose journalière recommandée en fonction du poids corporel :

≤ 40 kg : dose initiale de 0,06 mg/kg, maximale de 0,13 mg/kg ;

hommes > 40 kg : dose initiale de 2,5 mg, maximale de 10 mg ;

femmes > 40 kg : dose initiale de 5 mg, maximale de 10 mg.

- Augmentation de dose selon réponse clinique par paliers de 4 semaines minimum, diminution par paliers de 1 semaine.

- Arrêt du traitement par diminution progressive de la dose sur 2 semaines.

- Injection par voie sous-cutanée après reconstitution avec de l’eau pour préparation injectable, tous les jours à la même heure dans l’abdomen, la cuisse ou le haut du bras.

CONSEILS DU PHARMACIEN

• Conserver au réfrigérateur, sortir le flacon 10 minutes avant l’injection. Une fois la solution reconstituée, l’utiliser immédiatement et ne pas la conserver.

• Autoadministration possible après formation, vérification de la technique d’administration avec un professionnel de santé tous les 6 mois.

• Injection chaque jour dans un site différent et, le cas échéant, dans un site différent de celui de l’insuline ou d’autres médicaments par voie sous-cutanée.

• Si la dose excède 1 ml, elle peut être divisée en 2 injections de parts égales, injectées dans deux sites distincts.

• En cas d’oubli de dose, l’administrer dès que possible puis poursuivre normalement.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !