Le cancer de la prostate - Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3409 du 19/03/2022
 

Les 22 nouvelles molécules 2021 à l’officine

Oncologie

Le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers masculins dans les pays occidentaux. Avec des taux de survie relative à 1 et 5 ans respectivement de 94 % et 80 %, le cancer de la prostate se situe au troisième rang des décès par cancer chez l’homme (8 000 décès par an). Les principaux facteurs de risque de développer un cancer de la prostate sont l’âge (âge moyen au diagnostic proche de 70 ans), l’origine afro-antillaise et les antécédents familiaux.

Qu’est-ce que c’est ?

La prostate est un organe situé sous la vessie, en avant du rectum. Enclose dans une capsule, elle entoure l’urètre et est traversée par les canaux éjaculateurs qui le rejoignent. Elle est constituée par les zones périphérique, centrale et transitionnelle. Les cancers de la prostate touchent en majorité la zone périphérique, qui est la partie postérieure de la glande, et environ 90 % sont des adénocarcinomes, c’est-à-dire qu’ils se développent à partir de cellules épithéliales. La proximité de la prostate avec le rectum explique que la tumeur soit généralement palpable au toucher rectal. Outre un toucher rectal anormal, un cancer de la prostate peut également être suspecté après un dosage de l’antigène spécifique de la prostate (PSA) anormalement élevé. Le diagnostic peut alors être confirmé par une biopsie, effectuée sous anesthésie locale. La réalisation d’une biopsie, invasive, n’est indiquée que si le rapport bénéfices/risques attendu par l’instauration d’un traitement est positif.

Quels sont les symptômes ?

Les signes cliniques éventuels (dysurie, pollakiurie, rétention urinaire, hématurie, etc.) n’apparaissent que tardivement : le cancer de la prostate peut rester asymptomatique des années, voire toute la vie. Il a généralement une évolution lente, mais certaines formes sont toutefois plus ou moins rapidement invasives. Les signes liés au développement de métastases sont surtout des douleurs osseuses et des fractures, car les métastases dues au cancer de la prostate touchent principalement les os.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !