Rinvoq, médicament d’exception - Le Moniteur des Pharmacies n° 3407 du 05/03/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3407 du 05/03/2022
 

EXPERTISE

DÉLIVRANCE

Auteur(s) : Marianne Maugez

Inhibiteur sélectif et réversible de Janus kinases, l’upadacitinib est indiqué en cas de polyarthrite rhumatoïde, de rhumatisme psoriasique et de spondylarthrite chez l’adulte, et de dermatite atopique chez l’adulte et l’adolescent de 12 ans et plus (indication non remboursée).

RÈGLES DE DISPENSATION

Médicament d’exception à prescription initiale hospitalière annuelle réservée à certains spécialistes

• Première dispensation : ordonnance d’exception hospitalière à quatre volets établie par un spécialiste en allergologie, en dermatologie, en médecine interne, en pédiatrie ou en rhumatologie.

• Renouvellement : ordonnance d’exception établie en ville par certains spécialistes et présentation simultanée de l’ordonnance hospitalière initiale datant de moins d’1 an.

L’ESSENTIEL À RETENIR

Posologie et administration

• La posologie recommandée est d’1 comprimé dosé à 15 mg, 1 fois par jour, pendant ou en dehors d’un repas.

• Les comprimés doivent être avalés entiers sans être cassés, écrasés ou mâchés.

• Aucune adaptation posologique n’est nécessaire en cas d’insuffisance rénale ou hépatique légère à modérée.

• Utiliser avec précaution en cas d’insuffisance rénale sévère.

• Une interruption de traitement doit être envisagée chez les patients atteints de spondylarthrite ankylosante n’ayant pas répondu après 16 semaines de traitement.

Contre-indications

• Infections graves actives (par exemple, la tuberculose).

• Insuffisance hépatique sévère.

• Grossesse.

Points de vigilance

• Surveiller l’apparition de symptômes infectieux. Le traitement doit être interrompu en cas d’infection grave ou de réactivation virale (herpès, hépatite virale).

• L’utilisation de vaccins vivants atténués pendant ou immédiatement avant un traitement n’est pas recommandée.

• A employer avec précaution chez les patients présentant une diverticulose, notamment en cas de traitement chronique par des médicaments associés à une augmentation du risque de diverticulite (anti-inflammatoires non stéroïdiens, corticoïdes, opioïdes).

• Un examen cutané périodique est recommandé pour les sujets présentant un risque accru de cancer de la peau.

• Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une méthode contraceptive efficace pendant le traitement et jusqu’à 4 semaines après la dernière dose d’upadacitinib.

• Par précaution, arrêter l’allaitement ou interrompre le traitement en tenant compte des bénéfices de chaque option pour la mère et l’enfant.

Principaux effets indésirables

Infections des voies respiratoires supérieures, bronchites, toux, acné, herpès, zona, céphalées, troubles digestifs (nausées, douleurs abdominales), augmentation de la créatine phosphokinase, hypercholestérolémie.

FICHE TECHNIQUE

Upadacitinib 15 mg, comprimés à libération prolongée, liste I, remb. SS à 65 %.

AbbVie : 01 45 60 13 00

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !