La chondroïtine - Le Moniteur des Pharmacies n° 3406 du 26/02/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3406 du 26/02/2022
 

EXPERTISE

MICRONUTRITION

Auteur(s) : Nathalie Belin

Présente dans de nombreux compléments alimentaires et souvent associée à la glucosamine, la chondroïtine sulfate est l’un des composants des protéoglycanes, macromolécules qui assurent notamment la structure et l’élasticité du cartilage.

Quelles sont ses propriétés ?

• La chondroïtine sulfate, tout comme la glucosamine, est naturellement présente dans les tissus conjonctifs et cartilagineux de l’organisme. Son mécanisme d’action est mal connu. Elle semble influencer la formation du cartilage en stimulant les chondrocytes, mais aussi la synthèse de l’acide hyaluronique (constituant naturel du liquide synovial dans lequel baignent les articulations) et inhiberait certaines enzymes protéolytiques ou substances qui endommagent le cartilage.

• Elle est commercialisée sous la forme de médicaments, et fait partie dans ce cadre des antiarthrosiques symptomatiques d’action lente, ou de compléments alimentaires.

Que disent les études ?

• La chondroïtine est, avec la glucosamine, l’une des molécules les plus étudiées dans l’arthrose. Les résultats sont contradictoires : certaines études concluant à une inefficacité, d’autres à un effet au mieux modeste (mais insuffisant pour justifier d’un remboursement des médicaments) sur le soulagement de la douleur et l’évolution de l’arthrose. Parmi les études en faveur de son intérêt, citons celle de 2017 réalisée sur 604 patients atteints de gonarthrose, dans laquelle la chondroïtine sulfate a eu une efficacité similaire au célécoxib (anti-inflammatoire non stéroïdien sélectif de la COX-2) pour réduire la douleur et améliorer la gêne fonctionnelle après 6 mois.

• En tant que médicament, la chondroïtine sulfate est indiquée dans le traitement symptomatique à effet différé de la hanche et du genou. Aucune allégation n’est à ce jour autorisée sous la forme de compléments alimentaires.

A quelle dose est-elle employée ?

Dans les médicaments, elle est utilisée à des doses allant de 1 000 à 1 200 mg par jour. Dans les compléments alimentaires, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) recommande de ne pas dépasser la dose journalière de 900 mg par jour.

Quels sont ses effets indésirables ?

• Globalement, elle bénéficie d’un bon profil de tolérance. Les données de pharmacovigilance liées à la consommation de médicaments à base de chondroïtine sulfate rapportent essentiellement des effets d’ordre gastroentérologique (nausées, vomissements, douleurs abdominales) et dermatologique (érythèmes, urticaires, eczéma), mais aussi, plus rarement, des atteintes hépatobiliaires.

• Dans le cadre du dispositif de nutrivigilance, troubles digestifs, éruptions cutanées, démangeaisons, hépatites ou purpuras (lésions hémorragiques de la peau) sont rapportés avec des compléments alimentaires renfermant de la glucosamine ou de la chondroïtine sulfate parfois associées à d’autres composants. Plusieurs cas d’augmentation de l’international normalized ratio (INR) ont été également relevés à la suite de la consommation de chondroïtine sulfate ou de glucosamine en association à un anticoagulant coumarinique.

Quelles précautions prendre ?

• L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) déconseille la prise de compléments alimentaires renfermant de la glucosamine ou de la chondroïtine aux personnes traitées par antivitamine K (AVK), à celles dont l’alimentation est contrôlée pour le sodium, le potassium ou le calcium (ces compléments pouvant en être une source importante), ainsi qu’aux personnes diabétiques ou prédiabétiques et asthmatiques (en lien avec les effets indésirables recensés pour la glucosamine).

• L’utilisation chez les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants est également déconseillée.

Sources : avis de l’Anses, saisine n° 2015-SA-0069 ; « Certains compléments alimentaires à visée articulaire déconseillés aux populations à risque », actualité Anses du 29 mars 2019 ; base de données publique des médicaments ; Singh J. A. et coll., Chondroitin for osteoarthritis, Cochrane Database Syst. Rev. 2015 ; Reginster J.-Y. et coll., Pharmaceutical-grade chondroitin sulfate is as effective as celecoxib and superior to placebo in symptomatic knee osteoarthritis : the Chondroitin versus Celecoxib versus Placebo Trial (Concept) », Ann. Rheum. Dis., sept 2017.

EN PRATIQUE

- La réponse au sulfate de chondroïtine s’évalue au bout de trois mois.

- De nombreux compléments alimentaires l’associent à la glucosamine (vérifier dans ce cas l’absence d’allergie aux crustacés) ou à d’autres composants, dont des plantes (harpagophytum, saule, etc.), qui peuvent aussi nécessiter des précautions d’emploi.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !