Vaccinez-vous les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3405 du 19/02/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3405 du 19/02/2022
 

CONTACT

A VOTÉ

Auteur(s) : François Pouzaud

OUI

Domitille Druelle, cotitulaire à Moirans-en-Montagne (Jura) d’une pharmacie rurale employant 4 salariés. Groupement : Pharmactiv ; syndicat : FSPF.

Un parent m’a fait aujourd’hui une demande de vaccination pour son enfant de 10 ans. C’est la première fois. La pharmacie n’avait jamais reçu de sollicitation jusqu’ici, raison pour laquelle je n’ai rien commandé pour éviter tout risque de gaspillage. Il m’est difficile de parler de vaccination pour les enfants au comptoir, car les réactions sont très différentes d’une personne à l’autre. Je préfère ne pas aborder le sujet avec des parents qui seraient en désaccord avec moi sur l’intérêt du vaccin. Avec mon associé, nous envisageons de réaliser des séances de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans les mercredis après-midi et les samedis. Avec les vacances scolaires de février, ce sera plus facile de les programmer.

NON

Gauthier Tafforeau, titulaire à Amboise (Indre-et-Loire) d’une pharmacie de quartier employant 2 salariés. Groupement : aucun ; syndicat : aucun.

J’ai eu très peu de demandes émanant de ma patientèle et j’ai tellement à faire dans la pharmacie que je ne me suis pas penché sur la question. Le fait qu’il y ait un grand centre de vaccination sur Amboise et que les médecins traitants se chargent habituellement des vaccinations de la petite enfance est peut-être une des explications. Je ne crois pas à une peur ou à une réticence des parents, d’autant que les adolescents sont très demandeurs de la vaccination. On a simplement tardé à la mettre en place pour la tranche des 5-11 ans. Dans une fratrie, tous les « grands » sont vaccinés, par conséquent comme les plus petits n’ont pas de problème de santé, les parents ne jugent pas nécessaire qu’ils le soient aussi.

NON MAIS

Xavier Schneider, cotitulaire en milieu rural à Truchtersheim (Bas-Rhin) d’une officine employant 20 salariés dont 5 adjoints. Groupement : Giropharm ; syndicat : FSPF.

Ma pharmacie est référente pour un centre de vaccination situé à proximité. Je sais qu’il a mené une campagne vaccinale auprès des écoles et qu’il s’est occupé de toute une série d’enfants. Cela peut expliquer que nous n’ayons aucune demande. Avec mes associés, nous allons réfléchir à la mise en place d’une communication dans la pharmacie pour sensibiliser les parents. Mon fils, qui aura bientôt 12 ans, a été vacciné car la balance bénéfice/risque est largement favorable dans cette tranche d’âge. J’ai une anecdote amusante rapportée justement par une associée mère d’un petit garçon : il accepte de se faire vacciner par un professionnel de santé mais pas par sa maman qu’il ne perçoit pas comme tel.

Les résultats de notre sondage

Votez sur lemoniteurdespharmacies.fr

Sur une base de 307 votes

Sondage réalisé du 2 au 9 février 2022

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !