Vœux des Français : plus de missions pharmaceutiques en tête de liste - Le Moniteur des Pharmacies n° 3400 du 15/01/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3400 du 15/01/2022
 
SYSTÈME DE SANTÉ

TEMPS FORTS

FOCUS

Auteur(s) : Magali Clausener*, Laurent Lefort**

Les Français sont inquiets. Inquiets pour leur système de santé, inquiets que la santé ne soit pas suffisamment abordée dans la campagne présidentielle. Heureusement que leur pharmacien est là. Un professionnel qu’ils font mieux qu’apprécier, ils le plébiscitent.

Mon pharmacien, président ! » Dans un condiv de pandémie et alors que se profilent les élections présidentielle et législatives, comment les Français perçoivent-ils le système de santé, l’accès aux soins et les différents professionnels de santé ? C’est ce qu’a voulu savoir le laboratoire Biogaran en lançant son « Observatoire de la santé au quotidien »*.

Un Français interrogé sur deux trouve que les enjeux de santé sont « insuffisamment » abordés dans la campagne présidentielle alors que 80 % des potentiels votants de l’enquête détermineront leur vote en fonction de ce sujet, qu’ils placent avant l’insécurité (74 %) et l’immigration (56 %). Le système de santé préoccupe en effet fortement : 87 % des sondés sont inquiets de l’impact à terme du Covid-19 sur sa qualité, 85 % d’une production de médicaments de moins en moins importante en France et en Europe et 82 % des conséquences du vieillissement de la population sur l’équilibre financier et la qualité du système de santé. De façon générale, 74 % estiment que ce dernier s’est dégradé ces dernières années et 70 % ont renoncé au moins une fois à des soins pour des motifs de délais, de coût ou de distance.

Ces domaines qui recueillent tous les suffrages

Dans ce condiv, l’accès aux différents professionnels de santé est donc primordial. Un défi relevé haut la main par les pharmacies. 95 % des Français interrogés jugent l’accès aux pharmaciens « facile », contre 67 % pour les médecins. Des pourcentages qui tournent autour de 40 % pour les médecins spécialistes (dentistes, gynécologues, etc.) et tombent à 27 % pour les ophtalmologues. De fait, 93 % des répondants estiment que le nombre de pharmacies autour de leur domicile est satisfaisant (59 % sont très satisfaits et 34 % assez satisfaits). « Le maillage officinal, notamment dans les territoires ruraux, explique à n’en pas douter ce sentiment de disponibilité permanente », constate Jérôme Wirotius, directeur général de Biogaran. Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que la quasi-totalité des Français du panel approuvent un élargissement du rôle des pharmaciens. 90 % sont ainsi favorables à ce que les pharmaciens proposent des missions d’accompagnement des personnes âgées (délivrance des médicaments à domicile, soutien aux aidants, etc.), 85 % des services et programmes de prévention santé (conseils nutritionnels, tests de dépistage, par exemple) et 82 % un accompagnement pharmaceutique pour les traitements chroniques (asthme, anticoagulants, diabète, cancers, etc.). En outre, 80 % sont d’accord pour que les officinaux livrent les médicaments et vaccinent. « Alors qu’on dénombre aujourd’hui près de 1 900 maisons de santé, cette étude pose donc la question du renforcement des missions de ces professionnels de proximité, d’autant plus à l’heure du vieillissement démographique. L’Etat ne devrait-il pas s’appuyer davantage sur les 21 000 officines françaises pour mettre fin à ce sentiment d’abandon des Français sur les questions d’accès aux soins ? », poursuit Jérôme Wirotius. D’autant que - ce qui est d’ailleurs remarquable -, les proportions de sondés soutenant l’idée d’un rôle accru varient peu selon le sexe, l’âge, le lieu de résidence, les revenus, la proximité politique avec l’un des candidats à la présidentielle et les intentions de vote. En résumé, de gauche ou de droite, les Français se prononcent à l’unanimité ou presque en faveur des pharmaciens.

* Enquête menée du 7 au 8 décembre 2021 par l’Institut français d’opinion publique (Ifop) pour Biogaran auprès d’un échantillon de 1 004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !