Divalproate de sodium : substituable, mais… - Le Moniteur des Pharmacies n° 3400 du 15/01/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3400 du 15/01/2022
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Auteur(s) : A.-H. Collin*, Y. Gauthier**, F. Pouzaud***

A l’occasion de la prochaine mise sur le marché par le laboratoire Viatris Santé de Divalcote 250 mg et 500 mg, générique de Dépakote, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé attire l’attention sur le risque d’erreur médicamenteuse. Divalcote, à base de divalproate de sodium, est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques du trouble bipolaire. Il ne peut pas être substitué aux génériques contenant du valproate de sodium (Dépakine) utilisés dans le traitement de l’épilepsie. Pour éviter toute confusion, une attention particulière doit être portée à la lecture de la prescription ainsi qu’au stockage des différentes spécialités ayant une DCI proche. Lors de la délivrance de Divalcote, la mention « Ce médicament est générique de… », qui figure sur les boîtes, devra être complétée du nom de Dépakote par le pharmacien.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !