Le Moniteur des Pharmacies n° 3398 du 08/01/2022
 

Thérapeutique


Il n’est pas nécessaire d’avoir recours à un moyen contraceptif avant le 21e jour post-partum. Chez une femme allaitante, la méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée (Mama) peut constituer un moyen contraceptif fiable à 98 % durant les 6 premiers mois de la vie du nourrisson, si plusieurs conditions sont respectées : allaitement exclusif avec au minimum 6 tétées réparties sur 24 heures, respect d’un intervalle de 6 heures (la nuit) ou de 4 heures (le jour) entre deux tétées, et surveillance d’une aménorrhée persistante. Dans les autres cas, il est possible d’utiliser une contraception hormonale à base de progestatifs, tous compatibles avec l’allaitement : lévonorgestrel ou désogestrel per os, acétate de médroxyprogestérone injectable, implant sous-cutané à l’étonogestrel et dispositif intra-utérin (DIU) au lévonorgestrel. Ce DIU ne doit pas être posé avant ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !