Le Moniteur des Pharmacies n° 3398 du 08/01/2022
 

Thérapeutique


Les vasoconstricteurs oraux (associés au paracétamol ou à l’ibuprofène) constituent un traitement symptomatique de deuxième intention du rhume avec congestion nasale, si les mesures d’hygiène s’avèrent inefficaces. En raison des risques cardiaques et neurologiques liés à l’utilisation des vasoconstricteurs, plusieurs informations concernant le patient doivent être recueillies avant toute délivrance : âge, pathologies, traitements en cours, grossesse ou allaitement (si c’est une femme). Les vasoconstricteurs oraux sont réservés à l’adulte à partir de 15 ans. Leur utilisation est à proscrire dans certaines pathologies : antécédent d’accident vasculaire cérébral (AVC), hypertension artérielle sévère ou mal équilibrée, insuffisance coronarienne sévère, épilepsie, risque de glaucome par fermeture de l’angle, troubles urétro­prostatiques. Ils ne doivent pas être administrés durant la grossesse ou l’allaitement. Les interactions médicamenteuses sont à prendre en compte, à savoir les associations contre-indiquées ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !