Le Moniteur des Pharmacies n° 3398 du 08/01/2022
 

Thérapeutique


Fin mars 2021, la solution buvable Laroxyl 40 mg/ml (amitriptyline) changeait de dispositif d’administration et passait d’un flacon compte-gouttes à une seringue doseuse afin d’améliorer le bon usage du médicament, après deux cas rapportés d’erreur de prescription. Mais la seringue doseuse étant graduée de 10 à 80 mg par intervalle de 5 mg, il était devenu impossible de délivrer des doses inférieures à 10 mg ou d’ajuster la posologie autrement que par paliers de 5 mg. Même si la dose de 10 mg correspond à la dose recommandée la plus faible décrite dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) pour les indications de l’autorisation de mise sur le marché (AMM), les professionnels de santé et les sociétés savantes ont demandé le retour au dispositif compte-gouttes afin de pouvoir mieux affiner la posologie, notamment pour traiter ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !