Le Moniteur des Pharmacies n° 3398 du 08/01/2022
 

Thérapeutique


Les hydrocarbures polycycliques aromatiques présents dans la fumée du tabac sont des inducteurs enzymatiques du cytochrome P450 1A2. Or ce dernier est impliqué dans le métabolisme de plusieurs molécules telles que la caféine, mais aussi la clozapine, le ropinirole, la méthadone, la théophylline, l’erlotinib. Ainsi, le sevrage tabagique entraîne une baisse de ce métabolisme et donc une augmentation des concentrations plasmatiques de ces substances actives. A l’arrêt du tabac, un ajustement posologique doit par conséquent être envisagé afin d’éviter un éventuel surdosage. Sources : Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) ; base de données publique des médicaments.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !