Les chapeaux avec une protection d’indice UV 40 à 50 sont-ils à conseiller de préférence à un couvre-chef traditionnel, notamment en cas d’alopécie ou de lupus cutané ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3398 du 08/01/2022 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3398 du 08/01/2022
 

Conseil

La protection la plus efficace vis-à-vis du rayonnement solaire est assurée par la tenue vestimentaire et un couvre-chef. Pour cela, ils doivent être fabriqués en matière suffisamment épaisse et dense et avec un tissage serré. Le chapeau doit comporter des rebords d’une largeur d’au moins 7 à 8 centi­mètres pour pouvoir également mettre à l’abri la nuque et les oreilles. La casquette ne présente pas une couverture suffisante sauf si elle comporte des rabats. Les marques qui revendiquent un indice de protection UV pour un vêtement ou un chapeau doivent avoir intégré la norme UPF (facteur de protection ultraviolet), spécifique aux tissus et aux matériaux de fabrication de vêtements. Le plus grand indice est l’UPF 50 +. Le recours à une crème ou à une lotion se justifie quand la tête ou une partie du corps est découverte ou lorsque les rayons UV sont réfractés par le sol, comme c’est le cas sur l’eau, le sable ou la neige.

Source : Société française de dermatologie.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !