Le Moniteur des Pharmacies n° 3393 du 27/11/2021
 

GALÉNIQUE

CONTACT

VOS QUESTIONS DE COMPTOIR

Yolande Gauthier


Il s’agit de la présence dans les selles d’une partie non digérée ou insoluble d’un médicament à libération prolongée pris par voie orale. Cette présence peut inquiéter les patients, qui se demandent si le principe actif a bien été absorbé. Le phénomène des « ghost pills » concerne par exemple des médicaments comme l’oxycodone, la venlafaxine, la prasozine, la doxazosine, le diltiazem, la nifédipine ou encore le méthylphénidate et le glipizide. Pour ces médicaments, la forme galénique permet la libération du principe actif soit par un mécanisme de libération osmotique, soit grâce à une matrice inerte. Dans le premier cas, les liquides gastro-intestinaux pénètrent dans la gélule ou le comprimé à travers une membrane semi-perméable et, en exerçant une pression osmotique positive, expulsent le principe actif par un orifice ou des pores ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !