Le Moniteur des Pharmacies n° 3386 du 09/10/2021
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

M. Clausener*, A.-H. Collin**, Y. Gauthier***, L. Lefort****, F. Pouzaud*****


C’est par un court communiqué de presse du 4 octobre que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un premier avis sur les doses de rappel du vaccin anti- Covid-19 Comirnaty. Celles-ci « peuvent être envisagées au moins 6 mois après la deuxième dose pour les personnes âgées de 18 ans et plus », concluent timidement les experts de l’agence, à partir de données montrant « une augmentation des taux d’anticorps lorsqu’une dose de rappel est administrée environ 6 mois après la deuxième dose chez les personnes âgées de 18 à 55 ans ». Aux Etats d’organiser la campagne « en tenant compte des données d’efficacité émergentes et des données de sécurité limitées. Le risque de maladies cardiaques inflammatoires ou d’autres effets secondaires très rares après un rappel n’est pas connu et fait l’objet d’une surveillance ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK