Le Moniteur des Pharmacies n° 3371 du 29/05/2021
 

CONTACT

A VOTÉ

François Pouzaud


OUIPierre Rouveure, titulaire à Echirolles (Isère). Sa pharmacie de quartier emploie 4 salariés (dont 2 adjoints). Groupement : Pharm-UPP ; syndicat : aucun. Je ne travaille pas dans ma pharmacie que pour l’argent. Tant que ce ne sera pas à perte, je continuerai à réaliser des tests antigéniques car je considère qu’un maximum de gens doivent se faire dépister dans la période actuelle de cette crise sanitaire. Mais pour cela, il faut arrêter avec la redondance des actes qui devient fatigante. Pour un test, on facture, on enregistre sur SI-DEP et on déclare sur Contact tracing en trois fois. Cette baisse de tarif reste moins scandaleuse que la rémunération de notre acte vaccinal contre le Covid-19. Avec les problèmes que nous rencontrons pour boucler des listes, une journée complète de vaccination me coûte 200 €. Cette ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !