Le Moniteur des Pharmacies n° 3370 du 22/05/2021
 

DERMATOLOGIE

CONTACT

VOS QUESTIONS DE COMPTOIR

Yolande Gauthier*, Matthieu Vandendriessche**


Oui, l’occlusion et peut-être une perturbation du microbiome cutané peuvent augmenter les manifestations de la dermatite atopique, de la dermatite séborrhéique, de la rosacée, de l’acné, etc. L’aggravation est généralement modérée et n’empêche en rien le port du masque. Le traitement de ces dermatoses doit parfois être renforcé, après discussion avec le médecin ou le dermatologue. Pour lutter contre l’irritation cutanée liée au port du masque, il est conseillé de ne pas appliquer de produit parfumé sur la peau et de bien rincer à l’eau toute trace de savon ou de solution micellaire. Mieux vaut ne pas utiliser de produits cosmétiques trop couvrants durant la journée. En cas d’irritation, une crème très hydratante, apaisante et réparatrice peut être appliquée sur la peau propre et sèche avant le coucher. Source : Société française ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !