Le Moniteur des Pharmacies n° 3369 du 15/05/2021
 

ÉDITO

Laurent Lefort


Mécanique mais pas automatique. Une maison de santé pluriprofessionnelle propose un protocole de soins à la Haute Autorité de santé, ce protocole bien ficelé s’avère concluant ; il finira par être généralisé dans le même cadre formel, c’est-à-dire réservé à ce mode d’exercice coordonné. C’est vite résumé, mais c’est peu ou prou ce qui est en train de se passer avec les antibiotiques que les pharmaciens peuvent délivrer sans ordonnance dans le cadre de la dispensation protocolisée. L’acte est si protocolisé justement qu’il ne répond en rien aux besoins exprimés en situation de vie réelle (on pense évidemment à la crise de cystite du samedi après-midi). Alors, soit on estime que la mesure est prise pour aider les patients - et il me semble que les pharmaciens, tous spécialistes du médicament, n’ont ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK