Essuyez-vous des refus ou des désistements de patients avec le vaccin d’AstraZeneca ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3365 du 17/04/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3365 du 17/04/2021
 

CONTACT

A VOTÉ

Auteur(s) : François Pouzaud

NON

Pascal Lachaise, titulaire à Chenôve (Côte-d’Or) d’une pharmacie de quartier où travaillent 6 salariés dont 2 adjoints. Groupement : Giphar ; syndicat : USPO.

Mes confrères en parlent beaucoup sur les réseaux sociaux : des patients se sont désistés après la suspension temporaire de la vaccination avec AstraZeneca. Pour ma part, je n’ai pas ce ressenti et j’ai même l’impression qu’il n’y a pas tant de refus que cela. Des patients âgés de plus de 55 ans et de moins de 70 ans qui étaient sur liste d’attente annulent leur rendez-vous parce qu’ils ont trouvé une place ailleurs, en cabinet médical ou dans le centre de vaccination qui est à côté de la pharmacie. Les médecins de mon secteur se sont organisés et vaccinent une vingtaine de patients par semaine ; les centres de vaccination beaucoup plus car ils disposent de davantage de doses.

NON MAIS

Bernard Gombert, cotitulaire à Nîmes (Gard) dans une pharmacie de centre commercial. Les 2 pharmaciens emploient 8 salariés (pas d’adjoint). Groupement : Pharmactiv ; syndicat : FSPF.

Par rapport à la liste d’attente que j’ai établie, je n’ai pas eu à déplorer de désistement. Tous les patients inscrits ont accepté de se faire vacciner. Cependant, je constate qu’il n’y a pas eu, comme avant la suspension d’AstraZeneca, d’envolée des inscriptions après la levée de cette mesure. Il est normal que les gens se posent des questions, mais les personnes à risque, qui cumulent plusieurs facteurs de comorbidités, ont peur d’être contaminées par le Covid-19 et de développer une forme grave. Elles veulent se faire vacciner à tout prix.

OUI MAIS

Philippe Farrero, titulaire à Bretteville-sur-Odon (Calvados). Dans leur pharmacie périurbaine, les 3 cotitulaires emploient 8 salariés dont 1 adjoint. Groupement : Pharmavie ; syndicat : FSPF.

On s’y attendait. Il y a eu quelques désistements essentiellement par téléphone, au maximum 10 % des patients inscrits sur ma liste d’attente qui est environ d’un mois (une cinquantaine de personnes). Ces annulations proviennent aussi de patients qui ont eu l’opportunité de se faire vacciner dans une autre structure que la pharmacie, laquelle leur a proposé des dates de vaccination plus proches ou parce qu’ils ont préféré un lieu plus commode ou facile d’accès. Maintenant, je ne ressens pas d’incidence de l’événement du milieu du mois de mars sur le rythme des inscriptions. Les gens me questionnent sur ce vaccin, mais recherchent une réponse qui valide et confirme son intérêt plutôt qu’une réponse qui jette la suspicion.

Les résultats de notre sondage

Votez sur lemoniteurdespharmacies.fr

Sur une base de 377 votes

Sondage réalisé du 24 au 31 mars

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !