Vaccination anti-Covid-19 : rendez-vous avec les plateformes - Le Moniteur des Pharmacies n° 3361 du 20/03/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3361 du 20/03/2021
 

SERVICES

LES INDISPENSABLES

Auteur(s) : Fabienne Colin*, Yves Rivoal**

Elles ont évidemment déjà tout prévu. Les sociétés spécialisées dans la téléconsultation et les rendez-vous médicaux facilitent la vaccination contre le Covid-19 à l’officine. Leurs solutions sont pointues comme une aiguille.

Pour recenser les centres de vaccination en France, les trois plateformes agréées par le gouvernement, Maiia, KelDoc et Doctolib, ont un argument de poids. « En optant pour notre solution, les pharmacies gagnent en visibilité, car elles sont présentes dans notre espace consacré à la prise de rendez-vous pour la vaccination anti-Covid-19, directement sur la page d’accueil de maiia.com. Elles viennent ainsi s’ajouter à la centaine de centres de vaccination que nous référençons », souligne Richard Kritter, chef de produit chez Maiia. Les outils proposés par ces trois prestataires fonctionnent sensiblement sur le même modèle. « L’officine peut ouvrir à loisir des créneaux de vaccination que les patients peuvent réserver via le site et l’application KelDoc, ou en cliquant sur un lien depuis le site internet de la pharmacie », précise Mélanie Dufrou, la directrice marketing de NEHS Digital, la société éditrice de KelDoc, qui recense 150 centres de vaccination et affiche plus de 100 000 rendez-vous au compteur.

Sur Doctolib, qui équipe 1 500 centres de vaccination et a généré plus de 6,3 millions de rendez-vous, le pharmacien planifie la seconde dose dans l’outil, lors de la première injection. Sur KelDoc, le patient peut réserver ses deux rendez-vous automatiquement. « Mais cela n’est pas obligatoire, précise Mélanie Dufrou. Nous nous adaptons à l’organisation souhaitée par la pharmacie. Et s’il n’y a pas de créneaux disponibles, le patient peut s’inscrire sur une liste d’attente pour être prévenu dès qu’une plage horaire se libère ». Les modèles économiques proposés par ces trois acteurs reposent sur des abonnements. Chez KelDoc, comptez 80 € TTC par mois, avec une limitation à 160 créneaux ; 69 € HT par mois chez Maiia ; quant à Doctolib, deux possibilités : un abonnement à 129 € par mois pour un engagement d’un an ou à 139 € par mois sans engagement.

Agendas 3.0

MeSoigner.fr a mis au point un système qui génère, dans un premier temps, une file d’attente, établie en fonction de l’éligibilité des patients qui s’inscrivent pour un rendez-vous. L’entreprise n’a pas souhaité proposer immédiatement des créneaux pour éviter les déceptions en cas de problème d’approvisionnement et permettre d’adapter les scénarios au fil des consignes des autorités. Une fois les doses en sa possession, le pharmacien renseigne le système qui génère ensuite des rendez-vous dont le patient sera averti par messagerie. « Et surtout, le système permet une inscription automatique sur la plateforme Vaccin Covid. En un clic, le pharmacien va basculer les informations des patients vaccinés. C’est un gain de temps considérable », promet Xavier Mosnier-Thoumas, cofondateur de MeSoigner.fr. Accessible au patient sur le site du concepteur, l’appli MeSoigner ou le site de l’officine, cet agenda est gratuit pour les clients d’autres solutions proposées par MeSoigner. Pour ceux qui ne seraient intéressés que par cette prestation, elle sera facturée 29 € par mois pendant six mois.

Chez Valwin, la solution de prise de rendez-vous, accessible en ligne (sur Vaccination-pharmacie.fr) et avec l’appli Valwin, comprend une carte interactive qui permettra de trouver une pharmacie qui vaccine proche de chez soi. D’un côté, l’officine pourra préciser ses disponibilités dans le back-office. De l’autre, le patient pourra, en cliquant sur l’onglet « Prise de rendez-vous », rentrer les informations le concernant et se voir proposer un créneau. Concernant le tarif, « nous avons compris l’urgence et créé une offre spéciale “prise de rendez-vous”, qui peut être déployée sous 48 heures et accessible pour 49 € par mois », détaille Virginie Roche, responsable du pôle marketing et communication.

Enfin, Ordoclic entend se démarquer grâce au e-consentement et au e-certificat que permet sa solution. Accessible sur Covid-pharma.fr via une carte interactive, sur la page générée pour la pharmacie sur le site d’Ordoclic, ou encore sur le site de l’officine, cette dernière donne au patient la possibilité de valider son consentement grâce à une signature électronique (à déclencher en saisissant un code envoyé par SMS), et, après l’injection, de recevoir le document attestant sa vaccination. Dans un délai modifiable au moyen du paramétrage (1 à 24 heures avant le rendez-vous), le système adresse un lien au patient afin qu’il précise les informations de santé nécessaires et donne son consentement à la vaccination. C’est ensuite au pharmacien de valider ou non le rendez-vous, au regard des critères d’éligibilité. Au fil du process, l’interface propose une fonctionnalité de traçage par scan des numéros de lots. Le système intègre aussi un compteur de doses synchronisé avec l’agenda pour éviter les rendez-vous impossibles à honorer. A partir de 69 € par mois, sans engagement.

UNE SOLUTION GRATUITE

Si la visibilité pour générer des flux ne constitue pas pour vous une priorité, la plateforme de téléconsultation Maquestionmedicale.fr s’est associée avec Galien Santé pour proposer gratuitement aux officines un agenda et un module de prise de rendez-vous via l’application Galien Santé. « Notre solution permet de confirmer les rendez-vous de vaccination auprès des patients, par série de dix personnes maximum, de calculer le nombre d’actes journaliers en fonction des approvisionnements, et de prévoir les dates pour la deuxième dose », explique Jean Tafazzoli, le président de Maquestiomedicale.fr. Elle inclut également le rappel au patient, par SMS, la veille du rendez-vous, et l’annulation des rendez-vous de la journée, en un clic, en cas de rupture d’approvisionnement.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !